Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Des artisans français lancent le label «Destination chocolatiers engagés», en faveur des cacaoculteurs camerounais  

  • Date de création: 27 juin 2018 15:00

(Agence Ecofin) - Le président de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, Frédéric Chambeau, et le président du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), Appolinaire Ngwé, ont procédé, le 26 juin 2018 à Paris, au lancement du label «Destination chocolatiers engagés», qui vise à apporter aux producteurs de cacao  camerounais, l’expertise des maîtres chocolatiers français, dans le but de produire du cacao d’excellence.   

«C’est un label qui concrétise la collaboration que nous avons initiée avec le Cameroun, à travers le Conseil interprofessionnel du cacao et du café, afin d’améliorer la qualité du cacao du pays.», explique Frédéric Chambeau. «Il s’agit de faire un meilleur cacao, qui répond aux exigences des maîtres chocolatiers, et de le faire dans une envergure plus grande, c’est à dire au-delà du cadre d’une petite coopérative. Pour cela, le CICC s’est engagé à implanter des centres de traitement post-récolte du cacao.», détaille Omer Gatien Malédy, le secrétaire exécutif du CICC, qui rappelle qu’après les trois premiers centres de traitement construits pour des coopératives dans le Littoral et le Centre, «deux grands centres sont en cours de construction» dans le pays.

Pour rappel, le tout premier centre d’excellence de traitement post-récolte du cacao a été inauguré le 7 novembre 2017, dans la localité de Nkog-Ekogo, dans la région du Centre. C’est dans ce petit village du département de la Lékié, premier bassin de production du cacao au Cameroun, qu’a débuté, de manière tout à fait hasardeuse, l’aventure entre les maîtres chocolatiers français et les producteurs de cacao camerounais.

En effet, au mois de septembre 2016, via Facebook, se souvient encore Christophe Bertrand, maître chocolatier français, «une femme qui s’appelle Aristide Tchemtchoua me demandait si cela m’intéresse de lui acheter son cacao». Emu par la démarche de la jeune cacaocultrice camerounaise, Christophe Bertrand accepte de recevoir un échantillon de fèves, aux frais de la potentielle exportatrice. «Là, elle a osé le faire. Elle m’a envoyé 250 kg, en empruntant 700 € (environ 460 000 francs Cfa) ; ce qui équivaut à presqu’une année de salaire là-bas.», rapporte le chocolatier français, impressionné par la détermination de celle qui deviendra alors, sa partenaire commerciale.

Depuis lors, Christophe Bertrand est venu plus d’une fois au Cameroun, en compagnie des membres de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, laquelle organisation a pu sceller un partenariat durable avec les producteurs camerounais, qui pourront souvent vendre leurs fèves d’excellence aux maîtres chocolatiers français jusqu’à 2 000 francs Cfa le kilogramme, contre moins de 1 000 francs Cfa sur le marché local.

Brice R. Mbodiam 

Lire aussi:

31-10-2017 - Le cacao camerounais entame une belle aventure dans la chocolaterie de Meudon, en France

27-12-2016 - Aschenti Cocoa, la chocolaterie artisanale qui fait la promotion du cacao camerounais au Canada


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

L'Ouganda réhausse ses perspectives de croissance à 6,3% en 2019/2020

Kenya: 10,1 milliards de dollars rapatriés en trois ans dans le cadre d’une amnistie fiscale

Burkina Faso : le Parlement approuve l’octroi de 8 millions par l’IDA pour un projet de résilience climatique

Brexit : après un énième échec politique, la Première ministre Theresa May va jeter l'éponge

 
FINANCE

Nigeria: relèvement du seuil du capital libéré minimum des compagnies d’assurance et de réassurance

CEMAC : la possible amélioration des réserves de change de la sous-région via un accord FMI/République du Congo serait en péril

La firme égyptienne Yumamia va étendre ses activités de livraison de repas en Arabie saoudite après avoir levé 1,5 million $

Cap Digital et Maroc Numeric Cluster lancent un appel à projet pour les startups africaines en vue du prochain Futur.e.s in Africa

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro