Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Des artisans français lancent le label «Destination chocolatiers engagés», en faveur des cacaoculteurs camerounais  

  • Date de création: 27 juin 2018 15:00

(Agence Ecofin) - Le président de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, Frédéric Chambeau, et le président du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), Appolinaire Ngwé, ont procédé, le 26 juin 2018 à Paris, au lancement du label «Destination chocolatiers engagés», qui vise à apporter aux producteurs de cacao  camerounais, l’expertise des maîtres chocolatiers français, dans le but de produire du cacao d’excellence.   

«C’est un label qui concrétise la collaboration que nous avons initiée avec le Cameroun, à travers le Conseil interprofessionnel du cacao et du café, afin d’améliorer la qualité du cacao du pays.», explique Frédéric Chambeau. «Il s’agit de faire un meilleur cacao, qui répond aux exigences des maîtres chocolatiers, et de le faire dans une envergure plus grande, c’est à dire au-delà du cadre d’une petite coopérative. Pour cela, le CICC s’est engagé à implanter des centres de traitement post-récolte du cacao.», détaille Omer Gatien Malédy, le secrétaire exécutif du CICC, qui rappelle qu’après les trois premiers centres de traitement construits pour des coopératives dans le Littoral et le Centre, «deux grands centres sont en cours de construction» dans le pays.

Pour rappel, le tout premier centre d’excellence de traitement post-récolte du cacao a été inauguré le 7 novembre 2017, dans la localité de Nkog-Ekogo, dans la région du Centre. C’est dans ce petit village du département de la Lékié, premier bassin de production du cacao au Cameroun, qu’a débuté, de manière tout à fait hasardeuse, l’aventure entre les maîtres chocolatiers français et les producteurs de cacao camerounais.

En effet, au mois de septembre 2016, via Facebook, se souvient encore Christophe Bertrand, maître chocolatier français, «une femme qui s’appelle Aristide Tchemtchoua me demandait si cela m’intéresse de lui acheter son cacao». Emu par la démarche de la jeune cacaocultrice camerounaise, Christophe Bertrand accepte de recevoir un échantillon de fèves, aux frais de la potentielle exportatrice. «Là, elle a osé le faire. Elle m’a envoyé 250 kg, en empruntant 700 € (environ 460 000 francs Cfa) ; ce qui équivaut à presqu’une année de salaire là-bas.», rapporte le chocolatier français, impressionné par la détermination de celle qui deviendra alors, sa partenaire commerciale.

Depuis lors, Christophe Bertrand est venu plus d’une fois au Cameroun, en compagnie des membres de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, laquelle organisation a pu sceller un partenariat durable avec les producteurs camerounais, qui pourront souvent vendre leurs fèves d’excellence aux maîtres chocolatiers français jusqu’à 2 000 francs Cfa le kilogramme, contre moins de 1 000 francs Cfa sur le marché local.

Brice R. Mbodiam 

Lire aussi:

31-10-2017 - Le cacao camerounais entame une belle aventure dans la chocolaterie de Meudon, en France

27-12-2016 - Aschenti Cocoa, la chocolaterie artisanale qui fait la promotion du cacao camerounais au Canada


 
GESTION PUBLIQUE

Le président de la commission de l’Union Africaine critique la marginalisation de l'Afrique dans la gouvernance mondiale

Au Doha Forum 2019, une forte présence américaine suggère un changement de stratégie pour Trump au Moyen-Orient

Rwanda : la croissance économique a atteint 11,9% au troisième trimestre 2019 selon NISR

Talent2Africa organise la première édition de l’Abidjan Young Leadership Forum pour promouvoir l’employabilité des jeunes

 
FINANCE

Soroubat, une société béninoise de BTP ouvre une succursale au Niger

ONOMO Hotels acquiert 60,1 % de parts de BON Hotels et se renforce sur le marché de l’hôtellerie en Afrique

2,5 millions $ levés par la start-up sud-africaine 3X4 Genetics, spécialisée dans les tests génétiques

Le capital-risqueur Microtraction réalise son premier engagement au Ghana, au sein de la fintech Bit Sika

 
ELECTRICITE

Mali : la centrale solaire de la mine d’or de Fekola sera dotée d’une capacité de stockage d’énergie

Égypte : Engie et ses partenaires inaugurent le plus grand parc éolien privé du pays à Ras Ghareb (262,5 MW)

Sénégal : le gouvernement échange la centrale à charbon de Sendou contre une centrale à gaz

Bénin : 40 000 ménages accèdent à l’électricité solaire grâce à Fénix, en un an d’activité

 
HYDROCARBURES

Nigéria : Vitol signe avec NLNG un contrat d’achat de 500 000 tonnes de GNL par an sur les 10 prochaines années

Le Liberia va offrir 9 blocs d’exploration pétrolière au marché, à partir d’avril 2020

Égypte : la région de la Haute-Égypte fera l’objet d’une imagerie gravimétrique avec la plus haute résolution au monde

En 2019, Trafigura a enregistré des performances record dans la commercialisation du pétrole et du gaz

 
MINES

Ghana : Resolute lance un examen stratégique en vue de remettre en service la mine Bibiani

Le prix du palladium bat le record historique du prix de l’or

Madagascar : l’étude de faisabilité définitive de Toliara confirme les estimations de la PFS

Côte d’Ivoire : IronRidge lance un programme de forage de 8 000 m sur son projet aurifère Zaranou

 
TELECOM

Le Togo abritera le siège de l’Agence francophone pour l’intelligence artificielle

Madagascar : « Airtel M’Lay » débarque à Diego

Ghana : le Service statistique s’associe à Vodafone Ghana et Flowminder Foundation dans le big data

Mali : le régulateur télécoms a procédé à une baisse des tarifs voix et SMS

 
TRANSPORT

Kenya : la construction du terminal de croisière de 3,5 millions USD du port de Mombasa est terminée

En 2020, les compagnies aériennes africaines perdront collectivement 200 millions USD (IATA)

Tunisie : la BERD accorde un financement de 45 millions EUR pour le renouvellement du parc automobile de la Société des transports de Tunis

Côte d’Ivoire : le Sénat adopte le budget 2020 du ministère des Transports qui s’élève à plus de 360 millions USD

 
FORMATION

Le RUFORUM veut lancer de nouveaux masters en agriculture dans les universités africaines dès mars 2020

Cameroun : le gouvernement autorise la création d’une école de mines et de technologies dans l’ouest du pays

Tunisie : les diplômés des systèmes d’information, du commerce et de la comptabilité sont les plus recherchés par les recruteurs

Accord entre les universités de Douala et de Kigali pour la formation au Cameroun, des étudiants rwandais en médecine

 
COMM

Coca-Cola lance la première bouteille d'eau en plastique 100 % recyclé d'Afrique du Sud

Zambie : changement à la tête du régulateur des médias

Ghana : MultiChoice ajoute trois radios locales à ses bouquets

MultiChoice ajoute la chaîne Trace Gospel aux bouquets DStv

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro