Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Des artisans français lancent le label «Destination chocolatiers engagés», en faveur des cacaoculteurs camerounais  

  • Date de création: 27 juin 2018 15:00

(Agence Ecofin) - Le président de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, Frédéric Chambeau, et le président du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), Appolinaire Ngwé, ont procédé, le 26 juin 2018 à Paris, au lancement du label «Destination chocolatiers engagés», qui vise à apporter aux producteurs de cacao  camerounais, l’expertise des maîtres chocolatiers français, dans le but de produire du cacao d’excellence.   

«C’est un label qui concrétise la collaboration que nous avons initiée avec le Cameroun, à travers le Conseil interprofessionnel du cacao et du café, afin d’améliorer la qualité du cacao du pays.», explique Frédéric Chambeau. «Il s’agit de faire un meilleur cacao, qui répond aux exigences des maîtres chocolatiers, et de le faire dans une envergure plus grande, c’est à dire au-delà du cadre d’une petite coopérative. Pour cela, le CICC s’est engagé à implanter des centres de traitement post-récolte du cacao.», détaille Omer Gatien Malédy, le secrétaire exécutif du CICC, qui rappelle qu’après les trois premiers centres de traitement construits pour des coopératives dans le Littoral et le Centre, «deux grands centres sont en cours de construction» dans le pays.

Pour rappel, le tout premier centre d’excellence de traitement post-récolte du cacao a été inauguré le 7 novembre 2017, dans la localité de Nkog-Ekogo, dans la région du Centre. C’est dans ce petit village du département de la Lékié, premier bassin de production du cacao au Cameroun, qu’a débuté, de manière tout à fait hasardeuse, l’aventure entre les maîtres chocolatiers français et les producteurs de cacao camerounais.

En effet, au mois de septembre 2016, via Facebook, se souvient encore Christophe Bertrand, maître chocolatier français, «une femme qui s’appelle Aristide Tchemtchoua me demandait si cela m’intéresse de lui acheter son cacao». Emu par la démarche de la jeune cacaocultrice camerounaise, Christophe Bertrand accepte de recevoir un échantillon de fèves, aux frais de la potentielle exportatrice. «Là, elle a osé le faire. Elle m’a envoyé 250 kg, en empruntant 700 € (environ 460 000 francs Cfa) ; ce qui équivaut à presqu’une année de salaire là-bas.», rapporte le chocolatier français, impressionné par la détermination de celle qui deviendra alors, sa partenaire commerciale.

Depuis lors, Christophe Bertrand est venu plus d’une fois au Cameroun, en compagnie des membres de la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, laquelle organisation a pu sceller un partenariat durable avec les producteurs camerounais, qui pourront souvent vendre leurs fèves d’excellence aux maîtres chocolatiers français jusqu’à 2 000 francs Cfa le kilogramme, contre moins de 1 000 francs Cfa sur le marché local.

Brice R. Mbodiam 

Lire aussi:

31-10-2017 - Le cacao camerounais entame une belle aventure dans la chocolaterie de Meudon, en France

27-12-2016 - Aschenti Cocoa, la chocolaterie artisanale qui fait la promotion du cacao camerounais au Canada


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Finance climat : l’UE octroie 80 millions € pour le renforcement de la résilience aux catastrophes climatiques

Côte d'Ivoire: 360 millions $ pour construire et équiper six nouveaux centres hospitaliers

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

 
FINANCE

Un industriel camerouais projette de fabriquer chaque mois 10 000 réfrigérateurs - congélateurs et 5000 climatiseurs

La SFI et Water.org envisagent de mobiliser 100 millions $ pour soutenir des banques commerciales kényanes

L'américain Warburg Pincus en voie d'entrer dans la distribution des antirétroviraux en Afrique du Sud

Après le Kenya, la firme égyptienne Swvl prévoit d’étendre ses opérations au Nigeria, d’ici fin 2019

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Tunis abritera ce lundi 23 septembre 2019, la 3ème journée Huawei de l’innovation technologique en Afrique du Nord

Vodacom Bourse EXETAT 2019 : plus de 241 candidats ont pris part au concours

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro