Ghana : la production cacaoyère pourrait se situer autour de 700 000 tonnes en 2017/2018

(Agence Ecofin) - Au Ghana, la saison 2017/2018 pourrait bien être l’une des pires de ces dernières années. En effet, d’après Joseph Aidoo, numéro un du Conseil ghanéen du cacao (Cocobod), la production nationale de fèves se situera autour de 700 000 tonnes, soit un niveau nettement inférieur aux 950 000 tonnes de 2016/2017.

Cette chute de la récolte est liée principalement aux faibles précipitations durant la campagne principale.   

« Nous avons acheté le gros de la récolte de cette saison. Nous espérons enregistrer environ 50 000 tonnes de cacao ou un peu plus durant la saison intermédiaire. Cela nous amènera à près de 700 000 tonnes ou légèrement au-dessus », indique M. Aidoo.  

D’après certains observateurs, cette baisse importante de la taille de la récolte pourrait fragiliser la capacité du régulateur à honorer son prêt syndiqué de 1,3 milliard $, contracté en septembre dernier sur la base d’une hypothèse de production de 850 000 tonnes, cette saison. 

Ceci ajouterait un peu plus d’ombre au tableau de la filière qui reste coincée entre la volonté de maintenir un prix au producteur élevé et la nécessité de s’adapter à la dégringolade des cours internationaux qui lui a déjà coûté 1 milliard $.

Dans ce dernier volet, le gouvernement a annoncé, en janvier, la fixation d’un tarif aux producteurs, équivalant à 70% du prix mondial à partir de 2018/2019, une manœuvre qui doit recevoir l’approbation du président Nana Akufo-Addo. 

Le régulateur envisage de prêter 1,3 milliard $, en septembre, pour financer l’achat de 900 000 tonnes de cacao, durant la saison prochaine.

Espoir Olodo  


Ecofin Agro     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro