Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Côte d’Ivoire : les exportateurs locaux de cacao ne bénéficieront que de 200 000 tonnes de fèves en 2021/2022

Côte d’Ivoire : les exportateurs locaux de cacao ne bénéficieront que de 200 000 tonnes de fèves en 2021/2022
  • Date de création: 11 octobre 2021 11:54

(Agence Ecofin) - En Côte d’Ivoire, le secteur de l’exportation du cacao a connu une forte concentration sur la dernière décennie. Avec la libéralisation de la filière, les multinationales ont accru progressivement leur poids dans la commercialisation au grand dam des acteurs locaux. 

En Côte d’Ivoire, la part de la récolte de cacao accordée aux négociants locaux sera moins importante que prévu en 2021/2022. Alors que ceux-ci devraient bénéficier de 20 % de la récolte anticipée, soit environ 400 000 tonnes durant ladite campagne en vertu du décret de l’exécutif adopté en mai dernier, ils ne se contenteront désormais que de 200 000 tonnes. 

Cette révision à la baisse s’expliquerait par la faiblesse opérationnelle des opérateurs locaux. En effet, d’après certaines sources proches du dossier au Conseil du Café-Cacao (CCC), les exportateurs n’ont ni les moyens financiers ni la capacité logistique pour faire face aux exigences liées au volume initial qui leur aurait été accordé dans le cadre du coup de pouce de l’Etat.

« Nous avons commencé à allouer des contrats aux exportateurs locaux, mais nous avons réalisé qu’ils ne pouvaient pas expédier les 20 % de la récolte comme l’envisageait le gouvernement. Les banques sont toujours réticentes à financer les exportateurs locaux même quand les contrats internationaux sont là », indiquent des sources.

Dans un tel contexte, le régulateur de la filière a opté pour une réduction du quota afin d’éviter une potentielle nouvelle vague de défauts sur les contrats. Par conséquent, celui-ci pourrait réallouer le reste des contrats prévus pour les négociants locaux aux entreprises transnationales, ce qui renforcera leur poids déjà considérable sur le segment de la commercialisation extérieure de la fève et margineralisera un peu plus les acteurs locaux. 

Du côté des analystes, on estime que la décision du CCC est révélatrice du mauvais timing de l’exécutif ivoirien. S’il est salutaire de vouloir accroître le poids des acteurs locaux sur le marché intérieur, il faudrait en amont créer un environnement favorable leur permettant d’avoir des bases solides pour opérer sur un marché concurrentiel où ils doivent faire face à des multinationales qui ont une force de frappe importante aussi bien du point de vue du capital que de la logistique.

Selon certains observateurs, la facilitation de l’octroi de crédits par les banques commerciales privées et la mise en place de lignes de garantie pour la gestion des risques sont notamment quelques conditions indispensables pour pérenniser la participation des exportateurs nationaux à la filière cacao.

Selon les données du gouvernement, le nombre d’opérateurs locaux dans le négoce et la transformation de la fève a déjà baissé de moitié depuis 2016/2017 en raison de difficultés économiques et financières.    

Espoir Olodo

Lire aussi :

06/10/2021 - Côte d’Ivoire : l’application du DRD a généré 500 milliards Fcfa pour les producteurs en 2020/2021 (CCC)


Espoir OLODO

 
GESTION PUBLIQUE

L’Algérie tente de fédérer les pays africains dans une dynamique anti-terroriste commune

La Côte d'Ivoire s'est dotée d'un nouveau Centre hospitalier régional de plus de 53 millions $ à Aboisso

L'adaptation en Afrique subsaharienne nécessitera un investissement de 30 à 50 milliards $ par an (FMI)

Mali : le gouvernement affirme n'avoir mandaté personne pour négocier avec les leaders de groupes armés terroristes

 
FINANCE

Cameroun : Afriland First Bank intègre à son tour la plateforme de paiements mobiles de Campost

Afrique subsaharienne : Citigroup affiche une stratégie payante sur le marché de la dette, mais...

La fintech nigériane Brass lève 1,7 million $ pour son expansion au Kenya et en Afrique du Sud, d’ici 2022

Togo : la BOAD apporte 20 milliards FCFA au développement de la Plateforme Industrielle d’Adetikopé

 
ELECTRICITE

Nigeria : la France alloue 60 millions € aux énergies renouvelables

Sénégal : l’ITFC accorde 116 millions $ à la Senelec pour le développement du secteur de l’énergie

Afrique du Sud : Eskom cherche des partenaires privés qui utiliseront ses terres pour la production d’énergie renouvelable

Le Zimbabwe envisage la gazéification par plasma des déchets municipaux comme source d’énergie alternative

 
HYDROCARBURES

BW Energy lance la production dans deux nouveaux puits au Gabon, en l’espace de 3 jours

Congo-Brazzaville : le gouvernement table sur une augmentation de 16% des recettes pétrolières en 2022

Gambie : PetroNor bénéficie d’une prolongation d’une année sur la licence d’exploration A4

Gabon : « 100% de l’électricité qui alimente la ville de Port-Gentil est produite à base du gaz de torche » (Yann Yangari)

 
MINES

Or, diamant, pollution : 5 informations qu'il ne fallait pas rater dans le secteur minier africain cette semaine

Rio Tinto va consacrer 7,5 milliards $ jusqu’en 2030, à la réduction de son empreinte carbone

Le Brazil Africa Forum 2021, centré sur les ressources naturelles et les actions urgentes pour parvenir à un développement durable.

Agyapa Royalties : le Ghana indique une voie pour mieux valoriser les ressources minières africaines

 
TELECOM

Portabilité : les Togolais pourront bientôt passer de Moov à Togocel, sans changer de numéro

Les Togolais pourront bientôt migrer d'un opérateur télécoms à un autre sans changer de numéro

Comment la politique des fréquences radio peut contribuer à lutter contre le changement climatique

Angola : Africell a investi dans un centre de données qui soutiendra l’ensemble de ses activités télécoms

 
TRANSPORT

Nigeria : le taux d’incidents de piraterie maritime affiche une baisse record de 77% sur les 9 derniers mois

Les compagnies aériennes africaines vont acquérir 1 030 nouveaux avions d’ici à 2040 (Boeing)

Tanzanie : le tchèque ŠKODA fournira les équipements électriques des locomotives commandées à Hyundai Rotem

Bolloré Transport & Logistics nomme Patrick Bitature, président de son CA en Ouganda

 
ENTREPRENDRE

De retour au Niger, Mamadou Sow devient agriculteur

Au Malawi, Martin Masiya s’illustre dans l’énergie solaire en zone rurale

La plateforme de Duhqa révolutionne la chaîne logistique au Kenya

Des étudiants ougandais améliorent la vie des réfugiés grâce à l’agriculture

 
ECHO

King Café, première marque de capsules de café fabriquée au Togo

Les 5 meilleures écoles de commerce africaines pour 2022 - (Quacquarelli Symonds)

Emmanuel Kablan s’illustre dans l’élevage d’aulacodes en Côte d’Ivoire

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Gabon: l’aide à la presse s’élève à 127,5 millions de FCFA en 2021 (+27%)

Ouganda : le gouvernement ordonne aux stations TV de diffuser les émissions de potins seulement entre 22h et 5h

Egypte : JustWatch lance son guide international de streaming dans le pays

PayPal en passe de racheter Pinterest dans le cadre d'une transaction de 45 milliards de dollars

“Pour la survie de l’Afrique, il faut qu’on aille à la transformation” Marc N’timon de SITRAPAT