Kate Fotso, la «dame de fer» de la filière cacao, est la femme la plus riche du Cameroun, selon Forbes

(Agence Ecofin) - 252 millions de dollars, soit environ 150 milliards de francs Cfa. Telle est la valeur du matelas financier sur lequel est assise Kate Kanyi-Tomedi Fotso (photo), la DG de Telcar Cocoa LTD, entreprise leader des exportations de cacao au Cameroun (avec plus de 30% des volumes exportées) et négociant de la firme américaine Cargill.

Cette révélation faite par le magazine Forbes, édition Afrique, classe cette opératrice économique camerounaise parmi les 30 plus grandes fortunes en Afrique subsaharienne francophone. Celle que le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, aime souvent à appeler «la dame de fer» de la filière cacao du Cameroun, est surtout la femme la plus riche de son pays, apprend-on.

Identité remarquable de la filière cacao locale, dans laquelle elle se meut depuis une vingtaine d’années aux côtés des hommes, sans afficher le moindre complexe, la DG de Telcar Cocoa est aussi depuis quelques années la principale promotrice de la culture du cacao certifié dans le pays.

Sur les trois dernières campagnes cacaoyères, par exemple, l’entreprise que dirige Mme Fotso a distribué 1,5 milliard de francs Cfa de primes aux producteurs de cacao certifié. La filière cacao doit également son Académie des coopératives (Coop Academy) lancée en mars 2016, à cette dirigeante de Telcar Cocoa, entreprise classée 18ème sur les 100 premières entreprises camerounaises en termes de chiffres d’affaires.

La Coop Academy, qui a permis d’attirer les premiers investissements de la SFI dans l’industrie cacaoyère camerounaise, ambitionne de former, sur une période de 3 ans, environ 908 délégués appartenant à 227 coopératives de producteurs de cacao ; afin de transformer leurs organisations en des entreprises viables, durables et profitables.

Mais avant l’Académie des coopératives, Kate Fotso, qui implémente le «Cargill Cocoa Promise» au Cameroun, avait déjà permis de former, entre 2011 et 2015, environ 21 000 producteurs de cacao aux bonnes pratiques, dans les régions du Littoral, du Sud-Ouest, du Centre et du Sud du Cameroun. Parmi ces producteurs, 8000 ont reçu des certifications.

L’œuvre de Kate Fotso au sein de la filière cacao lui a valu d’être mise sous le feu des projecteurs lors de l’édition 2015 du Festival international du cacao camerounais (Festicacao), organisé cette année-là sous le thème : «la femme dans le cacao». Ses conseils et cette rigueur managériale reconnue aux femmes, ont certainement contribué au rayonnement de TAF Investment Group, la holding fondée par son époux, le regretté André Fotso, lui aussi capitaine d’industrie, qui fut le patron des patrons camerounais entre 2012 et le 2 août 2016, date de son décès à Paris.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi

05-01-2016 - Cameroun : le négociant de fèves Telcar Cocoa fait exploser son capital social

02-12-2015 - La cacaocultrice à l’honneur au festival international du cacao camerounais qui s’ouvre le 3 décembre

07-12-2015 - Depuis le Cameroun : le directeur exécutif de l’ICCO plaide pour la promotion de la femme dans le cacao


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro