Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Côte d’Ivoire et le Ghana font un pas supplémentaire pour lutter contre la déforestation liée au cacao

La Côte d’Ivoire et le Ghana font un pas supplémentaire pour lutter contre la déforestation liée au cacao
  • Date de création: 05 mars 2019 11:57

(Agence Ecofin) - Les gouvernements ivoiriens et ghanéens ont lancé hier, des plans d’actions nationaux pour mettre un terme à la déforestation liée au cacao. C’est ce qu’a annoncé la Fondation mondiale pour le cacao (WCF), dans un communiqué publié hier.

Cette démarche entre dans le cadre de l’initiative Cacao et Forêts (ICF), lancée en novembre 2017, en marge de la 23e Conférence des Parties (COP 23) qui s’est déroulée à Bonn, en Allemagne.

D’un point de vue global, les plans d’actions se concentrent sur la protection et la restauration des forêts, la durabilité de la production du cacao et des moyens d’existence des exploitants ainsi que sur l’inclusion sociale et l’engagement communautaire.

Les deux parties se sont également engagées à ne plus convertir de nouvelles surfaces forestières pour la production cacaoyère et se sont accordées sur l’élimination de la production illégale dans les zones protégées.

Spécifiquement, la feuille de route ivoirienne se base sur la Déclaration de la politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts sur 10 ans, adoptée en mai dernier.

Pour sa part, le plan ghanéen repose sur le Programme de réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) du Ghana, qui vise notamment à améliorer les stocks de carbone grâce à une gestion durable des forêts.  

« Notre nouvelle Politique forestière apporte un nouvel élan pour une gestion durable des forêts ivoiriennes et notre plan national pour l’ICF définit les actions clés que le gouvernement entreprendra.», affirme Alain Richard Donwahi, ministre ivoirien des Eaux et Forêts.

« Le plan ghanéen pour l’ICF est une pierre angulaire dans notre cadre stratégique pour une croissance économique durable. Nous voulons assurer l’avenir de nos forêts et rendre le secteur du cacao résilient tout en maintenant et en améliorant les revenus et les opportunités pour les exploitants et les utilisateurs de la forêt.», indique de son côté Kwaku Asomah-Cheremeh, ministre ghanéen de la Terre et des Ressources naturelles. 

Il faut rappeler que 35 compagnies comptant pour 85% de l’utilisation mondiale du cacao, ont déjà rejoint l’ICF.  

D’après les données de la WCF, la Côte d’Ivoire et le Ghana qui comptent pour 65% de l’approvisionnement mondial, ont respectivement perdu 17% et 13% de leur couverture forestière entre 2001 et 2017.

Espoir Olodo

Lire aussi :

09/11/2018 - Côte d’Ivoire : l’initiative cacao et forêts adopte un budget d’environ 219 millions $ pour la mise en œuvre de son plan d’action 2019-2021

14/11/2017 - Le gouvernement ivoirien veut mettre fin à la culture du cacao dans les aires protégées, d’ici 5 ans


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Egypte: le FMI donne son accord de principe pour le versement d’une tranche de prêt de 2 milliards $

Le Kenya espère conclure un accord avec le FMI sur un nouveau prêt d’ici deux mois

Zambie: 100 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la gestion des ressources naturelles

La Banque mondiale débloque près de 100 millions $ en faveur du Kenya  

 
FINANCE

Oragroup annonce des résultats 2018 en forte progression et la nomination d’un nouveau DG

Le gestionnaire sud-africain Investec Asset Management devient le premier actionnaire du fournisseur de logiciels wiGroup

MTN Nigeria est déjà en bourse, mais le grand public devra encore patienter pour acquérir ses actions

Cameroun: 15 milliards FCFA de dividende pour les actionnaires du groupe SABC au compte de l'exercice 2018

 
ELECTRICITE

La Namibie désire satisfaire elle-même 80% de sa demande électrique d’ici 2022

La Banque mondiale exclut pour 15 mois, la compagnie Sieyuan Electric pour fraudes

Le marché africain du solaire photovoltaïque pourrait peser 30 GW d’ici 2030 selon une étude allemande

L’initiative Power Africa a aidé à la mobilisation financière de 121 projets de 10 000 MW de capacité totale

 
HYDROCARBURES

Nigeria : la police de l’Etat de Rivers révèle que cinq travailleurs du secteur pétrolier ont été enlevés

Libye : la Sirte Oil Company achève avec succès un programme de tests de puits sur le champ Istiklal

L’Italie s’engage à importer du gaz naturel algérien jusqu'en 2027

Tanzanie : le retard du projet de GNL pourrait amenuiser les chances du pays d’attirer des IDE (Deloitte)

 
MINES

Afrique du Sud : l’AMCU n’obtient pas l’annulation de la transaction entre Sibanye et Lonmin  

Madagascar : Denham Capital veut investir dans le projet de zircon Beravina

Guinée : le milliardaire Robert Friedland envisagerait d’investir dans le secteur du fer

Namibie : Debmarine investira 468 millions $ pour construire un septième navire de récupération de diamants  

 
TELECOM

Les Seychelles envisagent une stratégie pour développer la technologie financière

Ouganda: MTN remporte le marché de fourniture de l’accès à Internet aux députés, évalué à 16,5 millions de shillings par mois

Côte d’Ivoire : les MTNers se sont enjaillés à la Djossy Party

Kaspersky Lab ouvrira un bureau au Rwanda, avec l’ambition d’étendre sa présence en Afrique de l’Est

 
COMM

L’Etat camerounais est désormais propriétaire d’Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24

Côte d’Ivoire : au Discop, les acteurs de l’audiovisuel veulent penser l’avenir du secteur

Nigeria : le ministre de l’information aurait validé, dans le cadre du passage à la TNT, un paiement à l’origine d’un scandale de corruption

Côte d’Ivoire-TNT : le gouvernement plafonne les prix du décodeur et de l’antenne UHF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro