Ecofin Finance

Forte activité des personnes physiques marocaines sur la Bourse de Casablanca au cours du troisième trimestre 2017

(Agence Ecofin) - Les personnes physiques marocaines ont signé leur retour aux premières places des investisseurs de la Bourse de Casablanca, a pu constater l'Agence Ecofin du rapport publié le 19 décembre, par l'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC), sur une partie du bilan des activités boursières au terme du troisième trimestre 2017.

Elles y occupent le deuxième rang des acheteurs de la période, avec un volume des actions acquises pour 2,3 milliards de dirhams, ce qui représente 27,8% du total des achats effectués sur ce marché financier. Les personnes physiques marocaines sont devancées par les Organisme de Placement Collectif des Valeurs Mobilières (OPCVM) qui restent les principaux investisseurs de cette bourse.

Derrière ce tableau global, on note que cette progression des personnes physiques est assez soutenue. Elles ne representaient que 5,2% des achats au cours du troisième trimestre 2016 et 9,8% au cours du deuxième trimestre 2017.

Toutefois il est aussi important de relever que, malgré l'enthousiasme de nombreux Marocains à investir sur le marché financier, les personnes physiques marocaines ont aussi été les premiers vendeurs de la Bourse de Casablanca, avec une part globale de 28,5% pour ce type d'opérations.

Le rapport de l'AMMC ne donne pas d’explication sur ce mouvement boursiers. Mais on peut noter que l'évolution du MASI, l'indice qui regroupe toutes les sociétés cotées de Casablanca, s'est faite en montagnes russes. Après avoir progressé entre début juillet et le 13 septembre (date où il a atteint le plus haut de la période), sa courbe a commencé à redescendre faiblement, avant de repartir à la hausse en octobre.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


Player

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique