Ecofin Finance

Edoh Kossi Amenounve présente les opportunités d’investissements à la BRVM à Johannesburg

Edoh Kossi Amenounve présente les opportunités d’investissements à la BRVM à Johannesburg

(Agence Ecofin) - A l’occasion de la première étape du Road Show organisé en 2018 par la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) à l’endroit des investisseurs internationaux dénommé « BRVM Investment Days », le directeur général de cette institution, Edoh Kossi Amenounve (photo), sera face aux investisseurs à Johannesburg, ce mercredi 14 mars 2018. Il s’agira pour lui de présenter aux investisseurs, intermédiaires financiers et analystes sud-africains, les opportunités d'investissements qu’offre la BRVM, la bourse commune aux huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). 

A cette occasion, plusieurs autres orateurs viendront présenter un aperçu de la situation macroéconomique et des investissements dans cette sous-région ouest-africaine. Il s’agit notamment de : Dominic Bruynseels, directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest de Standard Bank ; Samira Mensah, directeur associé chez Standard & Poor’s global ratings ; Michael Barnes, responsable des ventes et du trading chez African Alliance.

A noter que la BRVM est une bourse régionale véritablement intégrée à huit pays d’Afrique de l’Ouest que sont : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. L’UEMOA représente une zone économique de près de 120 millions de personnes et une économie totale de 180 milliards $. La croissance économique combinée dans les huit économies de cette zone est projetée à 6,6% en 2018 et à une moyenne de 6,5% annuellement jusqu’en 2021.

En raison de son caractère unique, la BRVM est la sixième bourse d’Afrique en termes de capitalisation. À la fin du mois de janvier 2018, elle comptait 45 sociétés cotées issus de divers secteurs d’activité dont les télécommunications, les banques, la brasserie et l’agriculture. La BRVM comptait également 37 titres de créance, dont 5 sukuk islamiques. 

La capitalisation boursière était de 6 400 milliards FCfa pour le marché des actions et de 2 900 milliards FCfa pour le marché de la dette pour un total de 9 300 milliards FCfa, soit 17,7 milliards $ à la fin du mois de janvier 2018.

Pour 2018, le portefeuille d’annonces comprend deux ou trois introductions en bourse dans les secteurs des télécommunications et des banques. 

Par ailleurs, les exigences de fonds propres minimaux ont été relevées pour les banques et les compagnies d’assurance, ce qui pourrait présenter des opportunités pour les investisseurs. Il y a, en outre, un intérêt dans le secteur minier après les découvertes dans la région, de grands gisements de minerai, de gaz et de pétrole.

La BRVM a procédé en décembre 2017, au lancement officiel de son troisième compartiment dédié aux PME. Dans ce cadre, la bourse régionale a conclu avec les bourses de Londres, et de Casablanca, un partenariat pour un programme d’accompagnement de ces PME, dénommé « ELITE BRVM LOUNGE ». L’objectif étant de permettre aux PME de l’UEMOA d’améliorer leur gouvernance, leur gestion et leur performance. Ceci, en vue de faciliter leur accès au financement de façon générale et en particulier, au financement à long terme par les marchés de capitaux. 

Déjà 12 PME sont pressenties pour être admises à la cotation sur ce tout nouveau compartiment de la BRVM. A noter que les villes de Londres et de New York accueilleront les prochaines étapes des « BRVM Investment Days », respectivement les 2 mai et 20 septembre 2018. 

Il importe, par ailleurs, de préciser que les investisseurs internationaux représentent environ 25% du marché secondaire de la BRVM. 

A propos de la BRVM 

Portée sur les fonts baptismaux le 18 décembre 1996 à Cotonou (BENIN), la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est une bourse électronique parfaitement intégrée commune à 8 pays de l’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Outre les titres de participations (actions), la BRVM propose l’émission et la négociation des titres de créance (obligations). La BRVM offre aux investisseurs un environnement boursier de classe mondiale avec des systèmes de cotation et de règlement des transactions à la fine pointe de la technologie. La BRVM est membre du Comité Exécutif de l’African Securities Exchanges Association (ASEA) et assure la présidence du Conseil pour l’Intégration des Marchés de Capitaux en Afrique de l’Ouest (WACMIC). Elle est depuis novembre 2016, classée dans la catégorie des marchés frontières par le MSCI. 


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique