Le Cameroun a été le premier fournisseur de la Grande-Bretagne en bois sciés entre janvier et août 2017

(Agence Ecofin) - Les importations britanniques de bois sciés ont fait la part belle aux produits en provenance du Cameroun entre janvier et août 2017, révèle la dernière note de conjoncture de l’Organisation internationale des bois tropicaux (Oibt). 

Avec des volumes dépassant les 25 000 mètres cubes, le Cameroun a exporté plus de bois sciés vers la Grande-Bretagne, au cours des huit premiers mois de l’année courante, que la Malaisie ou encore le Congo, pays africain qui, à l’instar du Cameroun, a connu une croissance des exportations vers la Grande-Bretagne, depuis le début de cette année.

En effet, fait remarquer l’Oibt, les exportations camerounaises vers la Grande-Bretagne se sont redressées, cette année, après un déclin observé au cours des années 2015 et 2016. 

L’on remarque que cette baisse des exportations survenait seulement 2 ans après l’entrée en vigueur, en mars 2013, des accords de partenariats volontaires (APV-Flegt), un mécanisme rigoureux visant à s’assurer de la légalité des bois et autres produits dérivés exportés vers les territoires des pays constituant l’Union européenne. 

Afin d’éviter cette mesure restrictive, dénonce la Plateforme forêt et communauté, un regroupement d’Ong œuvrant dans la gouvernance forestière au Cameroun, les exportations camerounaises de bois avaient été redirigées vers  la Chine. 

«L’orientation des exportations de bois camerounais vers le marché chinois tient au fait qu’il n’existe pas véritablement un mécanisme contraignant d’assurance de la légalité des bois et produits dérivés entre la Chine et les pays producteurs», soutient la Plateforme forêt et communauté.

Brice R. Mbodiam  

Lire aussi:

23-02-2017 - Pour échapper aux contraintes de l’Apv-Flegt de l’UE, les forestiers camerounais redirigent les exportations de bois vers la Chine

13-05-2012 - Bois : le Cameroun va-t-il appliquer l’accord du FLEGT dès mars prochain ?


Ecofin Agro     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro