Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Cameroun suspend l’exploitation du Bubinga et du Wengue

(Agence Ecofin) - Le Bubinga sera désormais rare et cher sur le marché national et international. Cette essence forestière est interdite d’exploitation sur le territoire national et international depuis le 09 novembre 2012. Le ministre des Forêts et de la Faune, Philip Ngole Ngwese a signé un arrêté pour suspendre « à titre conservatoire », l'exploitation des essences forestières Bubinga et Wengue sur l'étendue du domaine national.

Le ministre indique que cette décision reste valable jusqu'à l'aboutissement de la procédure d'introduction de ces essences dans les annexes de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

L’article 3 de l’arrêté précise néanmoins que les opérateurs économiques détenteurs des titres d'exploitation forestière dans le domaine national, en possession de stocks de Bubinga et de Wengue « doivent impérativement les déclarer auprès de l'administration en charge des Forêts dans un délai maximum d'un (01) mois à compter de la date de signature du présent arrêté, sous peine de sanctions prévues par les lois et règlements en vigueur ».

Le ministère des Forêts et de la Faune envisage d’accorder une autorisation spéciale d'évacuation de grumes aux détenteurs de stocks constitués dans les titres d'exploitation en cours de validité, après vérification effective de la provenance légale des bois sur le terrain.

700 000 FCfa/m3 

Très prisé par le public, le Bubinga est une essence rare qui sert à fabriquer des chaises, meubles, décors et divers objets de qualité. A titre d’illustration, les meubles fabriqués par cette essence sont les plus chers dans les magasins de Yaoundé. Sa beauté et sa durabilité font de cette essence une pièce recherchée. D’autres personnes lui accordent même le pouvoir de repousser les esprits maléfiques.

Le gouvernement veut davantage tirer profit de la vente de cette essence. Le ministre Philip Ngole Ngwese a écrit aux chefs de Brigade de contrôle et aux délégués régionaux de son département ministériel le 09 novembre dernier pour s’inquiéter des prix de vente de cette essence. « Il m’a été donné de constater qu’au cours des différentes ventes aux enchères publiques relatives à l’essence forestière Bubinga, les mises à prix pratiqués par vos services se situent entre 11 200 F.Cfa/m3 et 225 000 F.Cfa/m3, alors que l’on assiste à une flambée des prix de la ressource sur le marché tant national qu’international. Cette situation est de nature à favoriser l’exploitation illégale de cette ressource forestière qui occasionne des pertes économiques importantes pour le Cameroun », constate-t-il. D’où sa décision d’imposer que dorénavant « les mises à prix du Bubinga sous forme de grumes et de débités sont de 700 000 FCfa/m3 ».

Pour le ministre, cette décision va à la fois minimiser la coupe illicite de cette essence sur le territoire national et permettre à l’Etat d’engranger les moyens financiers substantiels sur la vente de cette essence.

Le Centre pour l’environnement et le développement (Ced) souhaite d’ailleurs que la réflexion se poursuive pour d'autres essences, comme le Moabi, dont l'exploitation intensive prive les communautés autochtones de moyens de subsistance.

Beaugas-Orain Djoyum


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Algérie : la croissance économique s’est légèrement améliorée en 2018, à 1,5 %

Mali: le ministre de l'Economie et des finances, Boubou Cissé, nommé Premier ministre

L’Egypte prévoit d’emprunter 48 milliards de dollars durant l’exercice 2019-2020  

Algérie: cinq milliardaires arrêtés pour suspicion de corruption, selon la télévision nationale

 
FINANCE

La Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures approuve l’adhésion de trois nouveaux pays africains

Le secteur bancaire kenyan a connu 13 initiatives de consolidation au cours des 4 dernières années.

La Commission économique pour l’Afrique annonce le lancement d’un fonds qui cible des investissements au profit des femmes

L’Agence Française de Développement signalée dans un engagement de 56,2 millions $ au profit du secteur agricole marocain

 
ELECTRICITE

Nigeria : PAS Solar a levé 10 millions $ pour électrifier 150 000 ménages  

Afrique du Sud : le Trésor décaisse 355 millions $ pour permettre à l’Eskom de faire face à ses obligations

La Centrafrique obtient 45 millions $ de la Banque mondiale pour une centrale solaire de 25 MW

Zimbabwe : trois producteurs indépendants ambitionnent d’implanter 100 MW de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

 
MINES

Guinée : la société guinéenne du patrimoine minier rattachée à la présidence

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

 
TELECOM

Ouganda: l’Etat envisage de renoncer au passif financier de 136,4 millions $ d’Uganda Telecom afin d’accélérer sa vente

Huawei prépare Maurice pour la 5G

Algérie: perturbations annoncées dans les télécoms dès le 28 avril 2019 avec la grève nationale des agents du secteur

Amr Talaat annonce la 5G au Caire en Egypte dès juin, pendant la Coupe d'Afrique des Nations de football 2019

 
COMM

Canal+ Afrique ajoute Mezzo à ses bouquets de télévision payante

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro