Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

AFFICHE PUB ECOFIN Finance

Marge nette comptable en hausse pour le groupe Ecobank, mais pour les investisseurs, la création de valeur reste attendue

  • Date de création: 29 mars 2019 14:21

(Agence Ecofin) - Le directeur général Ade Ayeyemi du groupe bancaire panafricain Ecobank Translational Incorporated s'est montré particulièrement satisfait des performances comptable de son entreprise. « Notre performance financière en 2018 a été remarquable à bien des égards et reflète les progrès significatifs et appréciables que nous avons réalisés au regard des priorités que nous avons définies dans notre stratégie Feuille de route pour le leadership », a-t-il fait savoir.

Le groupe a en effet terminé l'année 2018 sur un bénéfice net part de 328,6 millions $, en hausse de 44% comparé à celui de l'année 2017 précédente. « Je suis fier du travail accompli par les collaborateurs d’Ecobank ces trois dernières années pour stabiliser l’entreprise et la placer dans une position favorisant sa réussite à long terme, et je leur en suis très reconnaissant », a expliqué M. Ayeyemi.

Mais derrière ce discours positif, se cachent un certain nombre de points d'inquiétudes. Pour la deuxième année consécutive, les actionnaires du groupe ne devraient pas recevoir de dividende, malgré une amélioration de la marge nette. On note aussi, que sur les 5 dernières années (depuis 2014) le cumul de dividende touché par les actionnaires est de seulement 20 centimes $ par action.

Aussi on note comme une baisse continuelle des performances à l'exploitation. De 2,2 milliards $ en 2014, le chiffre d'affaire du groupe a continuellement baissé et était de seulement 1,8 milliard $ à la fin 2018. Ce nouveau repli a toutefois été le plus faible depuis 2014.

Le groupe Ecobank est aussi satisfait d'une amélioration de son ratio de rendement moyen sur les fonds propres qui a atteint le niveau record de 17,5% depuis 2014. Mais l'amélioration de ce ratio va de paire avec une dégradation des fonds propres des actionnaires. A la fin 2018, ils étaient de seulement 1,8 milliard $, en baisse comparé à celui de 2017.

Cette baisse des avoirs des actionnaires dans le bilan d'Ecobank n'a pas été directement expliquée, mais il n'est pas exclu, que cela soit en rapport, avec l'adoption d'une nouvelle manière de convertir les revenus de l'activités au Nigéria. Jusque là, le groupe panafricain utilisait le taux de change de la banque centrale, et depuis décembre 2018, il a recours au taux du marché des devises qui lui, est bien plus élevé.

Ainsi, les pertes de change concédées par le groupe Ecobank ont atteint l'équivalent de 295,3 millions $ et la perte de valeur sur les actifs financiers a été de 76 millions $. En 2017, ces deux indicateurs affichaient respectivement un chiffre positif de 101,7 millions $ et de 43,9 millions $.

Enfin, on a noté que le groupe a déclaré une forte augmentation de son passif éventuel, dans le cadre des flux d'activités classés dans la catégorie des hors bilan. Ainsi, les engagements donnés dans ce cadre ont atteint 5,5 milliards $, contre 3,9 milliards $ en 2017.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Niger : plus de 76% des filles sont mariées et 48% sont mères avant 18 ans

Egypte : le gouvernement maintient l'état d'urgence pour trois nouveaux mois

Cameroun : en 3 ans, le taux d’achèvement du premier cycle de l’enseignement secondaire est passé de 53 % à 80 %

Kenya : des rhino-bonds bientôt émis pour financer la protection des rhinocéros noirs d’Afrique

 
AGRO

Nigeria : le Royaume-Uni injectera 5 millions de livres dans les technologies agricoles

Guinée : la SFI débloque 25 millions $ en faveur du fabricant de farine Sonoco

Blé : Grains Overseas risque d’être insuffisante pour contrer l’influence russe en Afrique du Nord

L’Afrique du Sud pourrait exporter 1 million de tonnes de maïs en 2019/2020

 
ELECTRICITE

Tanzanie : CrossBoundary Energy Access et PowerGen s’allient pour implanter 60 mini-réseaux

Nigeria : le gouvernement fédéral renégocie ses accords d’exportation d’électricité avec le Bénin et le Niger

Afrique du Sud : 4,2 milliards $ supplémentaires alloués par le gouvernement à Eskom

Mozambique : des consultants recherchés pour la mise en place de 60 MW

 
HYDROCARBURES

Libye : la NOC déclare la force majeure sur les exportations de pétrole du port d’Az Zawiyah

Egypte : ExxonMobil envisage de faire du port de Damiette un important centre logistique régional

Mozambique : Eni lance les travaux d’installation de la coque de son navire de liquéfaction de gaz naturel

Eni va former plus de 800 Mozambicains pour la phase opérationnelle de son projet de GNL dans le pays

 
MINES

Le canadien Nexus Gold s’intéresse au secteur minier gabonais

Botswana : Resource Capital Fund investit 70 millions $ dans le projet Khoemacau

Les mineurs australiens s’inquiètent de l’activité terroriste en Afrique de l’Ouest

Botswana : le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire s’appelle Sewelô

 
TELECOM

Cameroun : les opérateurs mobile se regroupent en association pour défendre leurs intérêts

Le Rwanda renforce son arsenal de cybersécurité avec une politique de protection des enfants en ligne

Sénégal : le ministre des Télécoms annonce l'installation prochaine de « maisons du numérique » dans chaque département

RD Congo : Africell innove en lançant la carte SIM virtuelle

 
FORMATION

Gabon : la société chinoise Avic livrera, en septembre 2020, un centre de formation aux métiers de l’industrie

Les institutions africaines doivent prendre en compte le développement des emplois à distance dans les formations (BAD)

Le gouvernement du Maroc offre 120 bourses d’études aux jeunes Ivoiriens au titre de l’année académique 2019-2020

Les pays anglophones ont capté 80% des investissements privés dans le secteur de l'éducation en Afrique entre 2012 et 2019

 
COMM

Sénégal : le groupe Trace lance une chaîne de télévision dédiée à la musique locale

Zimbabwe : MultiChoice autorisé à recevoir les souscriptions à ses bouquets en devises étrangères

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique