Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Kenya : les crédits bancaires au secteur privé repartent à la hausse, mais pas autant que dans les cinq dernières années

  • Date de création: 26 septembre 2018 11:54

(Agence Ecofin) - L'encours global des crédits accordés au secteur privé par les banques commerciales au Kenya a progréssé de 4,3% au terme du mois de juillet 2018, peut-on constater des données publiées par la banque centrale de ce pays d'Afrique de l'est.

Cette performance, bien qu’encourageante comparée à la pire des performances (+1,7%) enregistrée a la fin du mois de mai 2017, demeure faible par rapport aux 13,5% de progression moyenne enregistrée par l'activité, au cours des cinq dernières années.

Cette évolution traduit la coexistence d'un sentiment positif des investisseurs dans les perspectives économiques du Kenya pour le compte de l'année 2018, mais aussi de la déception qui continue d'animer le secteur bancaire, en raison du maintient de la loi sur la limitation des taux d'intérêts.

Par ailleurs, bénéficiant des retours positifs de leurs stratégies visant à réduire les coûts d'exploitation, les banques kényannes, du moins celles qui sont cotées (et dont les résultats financiers sont disponibles), injectent le surplus de liquidité, au sein de l'économie. Les analystes kényans sont optimistes sur le fait que la tendance haussière des crédits au secteur privé devrait se poursuivre d’ici la fin 2018.

A noter également que le Parlement a récemment validé l'abrogation de la disposition légale qui fixait un plancher de rémunération des dépôts. Cela devrait faire baisser les charge d'intérêts, surtout dans le contexte actuel de larges disponibilités de liquidités dans le système bancaire. 

Dans un tel contexte, la dynamique des performances financières a, elle aussi, été positive, notamment au cours du premier semestre 2018. Les revenus d'intérêts des banques cotées sur le Nairobi Securities Exchange se sont hissés à 113,7 milliards de shillings kényans (KES) soit environ 1,12 milliard $. Le bénéfice net global enregistré chez les mêmes acteurs a été de 51,1 milliards de KES (505 millions $). 

Des points de vulnérabilité subsistent cependant. L'encours des créances douteuses a continué de progresser, atteignant le niveau record de 9,7% du total des crédits accordés à l'économie, à la fin juin 2018. Aussi, le ratio de transformation de dépôts en crédits est descendu à 73,6% dans le secteur, son niveau le plus bas depuis 2010. 

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Maroc : grâce à l'ouverture de nouveaux terminaux, le port de Tanger deviendra le plus grand de la Méditerranée

Niger: le FMI salue les efforts du gouvernement et approuve le décaissement de 47 millions $ au titre de la FEC

Nigeria: le gouvernement augmentera la taxe sur la valeur ajoutée de 5% à 7,5%

Malawi: un prêt de 37 millions $ de la BAD pour le corridor routier de Nacala

 
AGRO

Le COMESA veut renforcer les capacités de ses membres sur les mesures sanitaires et phytosanitaires

La Côte d’Ivoire injectera 5 milliards FCFA dans la lutte contre le travail infantile dans le cacao

Le FADA accordera un financement de 3,4 millions $ à 17 PME agricoles africaines

Vasari Beverages lève 100 millions $ pour son expansion en Ethiopie

 
ELECTRICITE

Kenya : un tribunal de l'environnement annule le permis de la centrale à charbon de Lamu

Les pays du G20 ont augmenté la production d’électricité par charbon ces dernières années

Madagascar : trois projets solaires seront installés avant la fin de cette année

Zimbabwe : le minier Zimplats pense à l’autonomie énergétique avec la construction d’une centrale solaire de 160 MW

 
HYDROCARBURES

Egypte : découverte d’un gisement de pétrole dans le puits de développement Rabul-7

Le plus grand producteur italien d’électricité prolonge de huit ans ses achats de gaz algérien

Soudan du Sud : le président Kiir ouvre une enquête sur les opérations de prévente du pétrole brut

Le Zimbabwe espère tirer profit du gaz mozambicain (Emmerson Mnangagwa)

 
MINES

Mali : la mine souterraine Syama entre en phase de production commerciale

Burkina Faso : les réserves aurifères de la mine Houndé augmentent de 41%

L’australien Arrow Minerals fait son entrée dans le secteur aurifère burkinabé

Le sud-africain Sibanye ne contrôle plus le projet de palladium canadien Marathon

 
TELECOM

Sénégal : l’ADIE veut aider le gouvernement à dématérialiser 700 procédures administratives d’ici 2025

Vodafone Group annonce une cession d’actifs dans quatre pays subsahariens

Seacom veut étendre ses systèmes de communication en Afrique de l'Est

Juniper Networks va aider l’Egypte à acquérir une ressource humaine plus qualifiée dans les TIC

 
FORMATION

Pamphile Mezui-Mbeng, DG de BBS School : « Notre pourcentage de réussite avoisine les 98% en Licence et Master »

L’ONU et la Fondation Nippon offrent des bourses dans le domaine des affaires, du droit ou des sciences maritimes pour l’année 2020

Le gouvernement allemand offre un programme de formation gratuit ciblant les promoteurs africains de startups actives dans la santé

Kenya: un partenariat public-privé pour combler le déficit de compétences en ingénierie

 
COMM

Sénégal : changement à la tête du service de communication du président Macky Sall

Afrique : la Société Générale lance une application musicale intégrée à son service de Mobile Banking Yup

Ghana : la redevance audiovisuelle bientôt rétablie

Algérie : le groupe Medias Temps Nouveau bientôt vendu ?

AFFICHE PUB ECOFIN Finance

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique