Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le groupe Cofina annonce des résultats 2018 en forte hausse

  • Date de création: 20 juin 2019 11:51

(COFINA) - Le groupe Cofina annonce des résultats en forte progression en 2018, avec un total de bilan de 158 milliards de francs CFA (240 millions d’euros) contre 98 milliards de francs CFA en 2017 (150 millions d’euros), soit une hausse de 60,7% en un an. Sur la même période, les encours de dépôts sont passés de 61 milliards de francs CFA à 104 milliards de francs CFA (158 millions d’euros) et les encours de crédits de 73 milliards de francs CFA à 112 milliards de francs CFA (170 millions d’euros).

Ces performances qui traduisent une croissance constante depuis la fondation de Cofina en 2013 sont le résultat d’un effort continu au service des clients du groupe dans les six pays où il opère (Guinée, Sénégal, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali et Congo Brazzaville). Elles illustrent également la justesse de l’analyse effectuée par Cofina : les PME africaines ont besoin d’institutions de financement adaptées à leurs besoins spécifiques, entre la microfinance et la finance classique. En occupant le chaînon manquant de la mésofinance, le groupe Cofina a développé une expertise dans le financement et l’accompagnement des PME africaines.

Cela se traduit par une croissance constante du nombre de ses clients, au nombre de 140 718 en 2018 contre 99 566 en 2017, soit une croissance de 31,3% en un an, pour un nombre annuel de crédits octroyés de 23 257 en 2018, contre 14 364 en 2017 (61,9% de croissance sur un an).

L’année 2018 a donc été une année faste pour le groupe Cofina, qui a lancé avec succès en avril une opération de titrisation portant sur 10 milliards de francs CFA, dont la première tranche de 3,65 milliards de francs CFA a été remboursée en novembre 2018, et une deuxième en mai 2019. À l’occasion de cette opération, le groupe Cofina s’est vu attribuer la note « tAA » par l’agence de notation Wara, témoignant d’une perspective stable en reconnaissance de la croissance constante réalisée par le groupe.

« L’année 2018 a confirmé les tendances développées au cours des années précédentes. Nous nous réjouissons de voir que nos intuitions se trouvent confirmées par les faits, et que la mésofinance devient progressivement et rapidement un instrument d’inclusion économique de plus en plus populaire », déclare Jean-Luc Konan, le Président Directeur Général du groupe Cofina.

Seules 20% des PME en Afrique ont accès aux prêts bancaires et ce déficit de financement des PME représente environ 140 milliards de dollars par an à l’échelle du continent. Ce sont autant de chances en moins pour ces entreprises qui représentent pourtant 90% des entreprises formelles et 60% des emplois dans les pays émergents et en développement.

« Les grandes multinationales ont toutes commencé en étant des PME. Le groupe Cofina a à cœur de contribuer à l’émergence aussi bien des PME que des futures multinationales africaines, car c’est par la conjugaison de leurs forces que la croissance de nos économies décollera et deviendra réellement inclusive et massivement créatrice d’emplois. Voilà l’Afrique en laquelle je crois, et à la construction de laquelle travaille le groupe Cofina », conclut Jean-Luc Konan.

À propos de Groupe COFINA

Fondé en 2013, le Groupe COFINA est la première institution financière africaine dédiée à la mésofinance, le « chaînon manquant » entre la microfinance et la banque traditionnelle qui offre la possibilité pour les PME africaines (90 % des sociétés privées du continent) d’accéder plus facilement au crédit. Présent dans six pays d’Afrique (Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Mali, Sénégal), COFINA a déjà financé plus de 58 000 projets dont 48% portés par des femmes entrepreneures. COFINA a su s’imposer ces dernières années comme la référence en matière de financement des petites et moyennes entreprises en Afrique. COFINA s’est donné pour défi de réduire la fracture financière dont est victime une importante partie de la nouvelle classe moyenne africaine. Fort de plus de 1000 collaborateurs, COFINA gère un portefeuille de plus de 140 000 clients, répartis sur ses six filiales. En 2018, l’institution affiche un total de bilan de 158 milliards de francs CFA. Pour en savoir plus : www.groupecofina.com

38059 Le groupe Cofina annonce des rsultats 2018 en forte hausse


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud: les plans de sauvetage des entreprises publiques menacent d'accroître considérablement le déficit budgétaire en 2020

Top 10 des pays africains les plus compétitifs en matière de voyage et de tourisme, selon le World Economic Forum

Le Cameroun a besoin de plus de 5,9 milliards $ pour reconstruire les régions anglophones en crise (RDPC)

Le Togo met en place un organisme de mise en œuvre du Millenium Challenge Account

 
AGRO

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

Nigeria : Kano allouera 10 000 hectares de terres irrigables à la tomate durant la saison sèche 2019

Angola : la BAD apporte 1 million $ au programme de nutrition infantile dans la province de Bié

 
ELECTRICITE

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

Ghana : la construction du barrage polyvalent de Pwalugu (60 MW) par Sinohydro, démarre en novembre

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

 
MINES

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

Afrique du Sud : « le charbon sera encore là pour longtemps », selon le ministre des Mines et de l’Energie

 
TELECOM

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

Le Congo a initié la procédure de recrutement d’un opérateur pour gerer les infrastructures nationales de fibre optique

 
FORMATION

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

En Algérie, les universités locales signeront 11 accords de coopération avec les universités sud-coréennes

 
COMM

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Nigeria : des versions locales des émissions The Voice seront bientôt diffusées

Liberia : les autorités envoient les forces de l’ordre fermer la radio Roots FM

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique