Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Oragroup annonce des résultats 2018 en forte progression et la nomination d’un nouveau DG

Oragroup annonce des résultats 2018 en forte progression et la nomination d’un nouveau DG
  • Date de création: 17 mai 2019 19:05

(ORAGROUP) - A l’issue de son Conseil d’Administration, le groupe bancaire panafricain Oragroup annonce une forte progression de ses performances pour l’exercice 2018. Oragroup affiche un total de bilan à 2 171 milliards de francs CFA (3,7 milliards de dollars), soit une progression de 21% par rapport à l’année précédente. Les dépôts de la clientèle de l’ensemble du réseau Orabank s’élèvent à 1 462 milliards de francs CFA et les opérations de crédits à 1 255 milliards de francs CFA, soit une hausse respective de 24% et 16%. Au total, le Groupe affiche un produit net bancaire de 126,77 milliards de francs CFA (221 millions de dollars, +17%) et un résultat net consolidé en forte hausse de 36 % à 29,77 milliards de francs CFA (51,9 millions de dollars).

« Ces résultats en forte croissance confortent notre stratégie de développement articulée autour de la transformation du groupe, le déploiement de la marque Orabank, la consolidation de nos activités et l’optimisation de notre réseau pour dégager de la performance au service de notre clientèle et créer de la valeur sur nos marchés », explique Binta Touré Ndoye, Directrice générale du Groupe.

Ces résultats 2018 viennent également consacrer la stratégie 2016-2018 « Consolidation et efficience », qui a permis d’accentuer l’intégration du Groupe avec une vision et des valeurs communes, de financer son expansion en maîtrisant les charges, de renforcer la gestion des risques, de mobiliser de nouvelles ressources et de consolider sa solidité financière.

Après l’émission de billets de trésorerie en 2017 d’un montant total de 35 milliards de francs CFA par appel public à l’épargne sur le marché financier régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), cette année 2018 a été marquée par le succès de l’offre publique de vente (OPV) souscrite à 100 %, soit une levée sur le marché financier régional de 56,92 milliards de francs CFA (86 millions d’euros), dont un apport de 25 milliards de francs CFA supplémentaires en fonds propres. Cette opération réussie a conduit à la cotation, à 4 100 francs CFA l’action du titre Oragroup, à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), le 16 avril 2019. Il s’agit de la plus grosse introduction jamais réalisée depuis le lancement de la BRVM en 1998 et de la première OPV sur le marché financier régional dans le cadre d’une sortie partielle d’un fond de « private equity », l’investisseur panafricain Emerging Capital Partners, qui reste l’actionnaire de référence à plus de 50 % des parts tandis que 20 % du capital est coté à la BRVM. 

En 10 ans, la trajectoire de croissance d’Oragroup a été exemplaire. Le réseau Orabank est passé d’une présence dans cinq pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale à une dimension panafricaine avec des filiales dans 12 pays répartis sur quatre zones monétaires. Après avoir été la « meilleure banque régionale en Afrique de l’Ouest » en 2015 et 2017 (African Banker Awards), Oragroup a obtenu en mai 2018 de l’agence Bloomfield les notes d’investissement A à long terme et A2 à court terme, consacrant ainsi la solidité et les performances du Groupe. Le 30 novembre 2018, les trois entités du Groupe au Burkina Faso, au Sénégal et au Togo ont remporté le trophée de la « meilleure banque dans leurs pays respectifs » décerné par le magazine The Banker, édité par le groupe Financial Times.

« Je suis fière de cette trajectoire et de ces performances accomplies par l’ensemble des collaborateurs. En 2018, Oragroup, qui a célébré son 10e anniversaire avec l’entrée au capital de l’investisseur panafricain Emerging Capital Partners en 2008 et sa 30e année d’activité bancaire, a accumulé de nouvelles marges de manœuvre pour accélérer son développement », explique Binta Touré Ndoye, en fonction depuis juillet 2016 comme Directrice Générale après avoir été Directrice générale adjointe depuis septembre 2015. « Certaine que l’année 2018 a conforté Oragroup dans sa dynamique de conquête, j’ai le sentiment du devoir accompli », conclut Binta Touré Ndoye qui a présenté sa démission au Conseil d’administration.

« La stratégie d’Emerging Capital Partners est de créer de la valeur dans chacun de ses investissements en portant toutes les activités de l’entreprise aux standards internationaux pour faire émerger des champions régionaux accompagnés sur la durée. Grâce au travail et à l’engagement de Binta Touré Ndoye que je tiens à remercier et avec l’introduction en Bourse, nous y sommes parvenus », explique Vincent Le Guennou, Président du Conseil d’administration d’Oragroup et Co-CEO d’Emerging Capital Partners, qui annonce la nomination de Ferdinand Ngon Kemoum au poste de Directeur Général à partir du 1er juin après l’Assemblée générale du Groupe.

Ferdinand Ngon Kemoum a été Directeur général adjoint d’Oragroup d’octobre 2009 à septembre 2015 avant de rejoindre Emerging Capital Partners, dont il a démissionné pour prendre ses nouvelles fonctions. « Ferdinand Ngon Kemoum apporte donc toutes les garanties de continuité et de connaissance du Groupe pour piloter une nouvelle page dans la vie d’Oragroup », conclut Vincent Le Guennou.

À propos d'Orabank

Oragroup est présent dans 12 pays de l'Afrique de l’Ouest et Centrale (Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) et dans quatre zones monétaires (UEMOA, CEMAC, Guinée Conakry, Mauritanie). Avec 149 agences bancaires et 1 857 collaborateurs, Oragroup propose à ses 430 000 clients (États, institutions, ONGs, grandes entreprises, nationales et internationales, PME et particuliers) une gamme élargie de produits et de services bancaires selon des principes de proximité et de réactivité. Œuvrant à l’inclusion financière par le déploiement de solutions innovantes, Oragroup se concentre aussi sur des segments de population les moins bancarisés. Cet engagement se traduit dans sa démarche RSE qui fait partie intégrante de sa stratégie et constitue une priorité de ses instances dirigeantes, axée autour de la transition énergétique, du management des risques environnementaux et sociaux, et du bien-être du public et de ses employés.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter www.orabank.net ou suivez-nous sur LinkedIn, @GroupeOrabank on Twitter, Facebook, Instagram, Google+, You Tube.

288 oragroupe logo


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Egypte: le FMI donne son accord de principe pour le versement d’une tranche de prêt de 2 milliards $

Le Kenya espère conclure un accord avec le FMI sur un nouveau prêt d’ici deux mois

Zambie: 100 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la gestion des ressources naturelles

La Banque mondiale débloque près de 100 millions $ en faveur du Kenya  

 
AGRO

Sénégal : les producteurs de la région de Kaffrine mieux outillés grâce à l’information climatique

Afrique du Sud : le bénéfice d’exploitation d’Astral Foods dégringole sur le premier semestre 2019

Kenya : les importations de vêtements d'occasion ont atteint 170 millions $ en 2018

Côte d'Ivoire: le volume de noix de cajou transformé prévu pour atteindre 130 000 tonnes en 2019

 
ELECTRICITE

La Namibie désire satisfaire elle-même 80% de sa demande électrique d’ici 2022

La Banque mondiale exclut pour 15 mois, la compagnie Sieyuan Electric pour fraudes

Le marché africain du solaire photovoltaïque pourrait peser 30 GW d’ici 2030 selon une étude allemande

L’initiative Power Africa a aidé à la mobilisation financière de 121 projets de 10 000 MW de capacité totale

 
HYDROCARBURES

Nigeria : la police de l’Etat de Rivers révèle que cinq travailleurs du secteur pétrolier ont été enlevés

Libye : la Sirte Oil Company achève avec succès un programme de tests de puits sur le champ Istiklal

L’Italie s’engage à importer du gaz naturel algérien jusqu'en 2027

Tanzanie : le retard du projet de GNL pourrait amenuiser les chances du pays d’attirer des IDE (Deloitte)

 
MINES

Afrique du Sud : l’AMCU n’obtient pas l’annulation de la transaction entre Sibanye et Lonmin  

Madagascar : Denham Capital veut investir dans le projet de zircon Beravina

Guinée : le milliardaire Robert Friedland envisagerait d’investir dans le secteur du fer

Namibie : Debmarine investira 468 millions $ pour construire un septième navire de récupération de diamants  

 
TELECOM

Les Seychelles envisagent une stratégie pour développer la technologie financière

Ouganda: MTN remporte le marché de fourniture de l’accès à Internet aux députés, évalué à 16,5 millions de shillings par mois

Côte d’Ivoire : les MTNers se sont enjaillés à la Djossy Party

Kaspersky Lab ouvrira un bureau au Rwanda, avec l’ambition d’étendre sa présence en Afrique de l’Est

 
COMM

L’Etat camerounais est désormais propriétaire d’Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24

Côte d’Ivoire : au Discop, les acteurs de l’audiovisuel veulent penser l’avenir du secteur

Nigeria : le ministre de l’information aurait validé, dans le cadre du passage à la TNT, un paiement à l’origine d’un scandale de corruption

Côte d’Ivoire-TNT : le gouvernement plafonne les prix du décodeur et de l’antenne UHF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique