Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Banque Centrale Populaire demeure positif sur son projet d'expansion africaine, malgré quelques réserves de Moody's

  • Date de création: 16 janvier 2019 13:45

(Agence Ecofin) - Le groupe marocain Banque Centrale Populaire (BCP) est fortement attaché à la poursuite de son expansion en cours, et qui vise à acquérir la totalité des actifs restants en Afrique subsaharienne, du groupe bancaire français BPCE. Cela malgré des réserves exprimées par l'agence américaine de notation Moody's.

« Les opérations d’expansion engagées sont réfléchies et présentent, à notre sens, une importante opportunité de croissance pour le groupe, notamment au regard de la création de valeur attendue et des conditions financières de leur réalisation », a fait savoir le groupe à l'Agence Ecofin.

Dans une note d'analyse publié fin novembre 2018, Moody's qui maintient la note du groupe bancaire, estime que l'accord exclusif de négociations entre BCP et BPCE, avait une incidence négative sur le profil de risque du groupe marocain, car cela accroîtrait les défis en rapport à la qualité de ses actifs.

Parmi les banques que pourrait acquérir Banque Centrale Populaire, qui est déjà présente en Afrique subsaharienne via le groupe Banque Atlantique, il y a les filiales en Tunisie, en République du Congo et au Cameroun du groupe français BPCE. Moody's pense que le marocain devra y faire face à un faible environnement d'exploitation (Tunisie) et à un cadre de régulation bancaire plein de risque (Cameroun et Congo).

 
BCP reconnait l’existence de ces risques mais dit être prêt à les assumer. « La gestion des risques opérationnels et l'optimisation des coûts d'exploitation font partie des thématiques traditionnelles faisant l'objet d'une attention particulière lors du pilotage au quotidien des filiales internationales et de déploiement de projets stratégiques d’intégration des nouvelles acquisitions », expliquent ses responsables.

BCP et Moody's sont au moins d'accord sur un point, c'est que les politiques d’intégration déployées par le groupe marocain, font partie de sa valeur ajoutée, et permettent de faire converger significativement les structures de coûts de ses différentes entités et d’améliorer leur profitabilité.

Le marché boursier de Casablanca, où est coté Banque Centrale Populaire, semble observer l’évolution des choses. Depuis l’annonce de cette expansion, la valeur en bourse du groupe bancaire se négocie au-dessus de la moyenne des 5 dernières années (271 dirhams marocain au 15 janvier). Il y a eu des jours de volumes records de titres échangés (le 10 décembre 2018 avec 551 400 titres), mais depuis le début 2019 son action a perdu 3,8%.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Le Soudan met fin à plus de 30 ans de pouvoir militaire

Niger : la Halcia a déjà enregistré plus de 180 plaintes pour corruption depuis le début de l’année

Angola: le gouvernement espère privatiser plus de 86% de ses compagnies publiques, d'ici 2020

Changement climatique : vers un forum annuel pour encourager les investissements climatiques en Afrique

 
AGRO

Les producteurs latino-américains pourraient aussi fixer un prix minimum pour le cacao

Ouganda : le gouvernement dévoile sa stratégie pour booster le secteur textile

L’Afrique sera la zone qui connaîtra la plus forte croissance de sa consommation de riz, d’ici 2028

Cameroun : Sosucam enregistre une production record de 124 000 tonnes de sucre au cours de la campagne 2018-2019

 
ELECTRICITE

Madagascar : le directeur général de la Jirama limogé par le Conseil des ministres

Cameroun : la ville de Yaoundé vit au rythme des coupures d’électricité suite à une panne géante

Ghana : le Karpowership de 470 MW déplacé à Sekondi pour diminuer les coûts de production de l’énergie

Nigeria : le Sénat favorable à une recapitalisation des DisCos avec une cession de 40% des parts de l’Etat

 
HYDROCARBURES

La Chine s’engage à porter la production pétrolière du Nigeria à 3 millions b/j, d’ici 2023

L’Egypte veut porter à 690 000 b/j sa production de pétrole brut et de condensat, avant fin 2019

Congo : deux entreprises locales annoncent la découverte d’un important gisement pétrolier

Nigeria : l’achèvement de la raffinerie de Dangote reporté en raison de problèmes d'importation d'acier

 
MINES

Botswana : le développement du projet de manganèse de K. Hill coûtera plus de 141 millions $ (étude)

Gabon : Alpha Centauri Mining lance une nouvelle chaîne de production d’or

Tanzanie : les exportations d’or reprennent à North Mara

IronRidge conclut un accord pour 40 000 m de forage sur ses actifs en Afrique

 
TELECOM

Huawei réagit à un article du Wall Street Journal qui l’accuse d’espionner des opposants politiques africains

A Cotonou, une journée d’orientation pour mieux comprendre les opportunités de formation et d’emploi dans le numérique

Huawei a présenté Harmony OS, son propre système d’exploitation pour smartphones qui remplacera Android

Telecom Egypt a signé un protocole d’accord technologique avec Huawei, ZTE et China Telecom

 
FORMATION

Les 15 meilleures universités africaines en 2019, selon le classement de Shanghai

Le spécialiste sud-africain de l'éducation Curro Holdings prévoit d'investir 14 millions $ sur le continent africain

Un atelier de formation au Kenya, destiné aux femmes africaines exerçant dans le domaine de la conservation de l’environnement

Le gouvernement égyptien propose des formations dans le domaine des technologies de l'information destinées aux personnes handicapées en Afrique

 
COMM

Afrique : Facebook étend sa lutte contre les infox diffusées sur sa plateforme au contenu en langues locales

Facebook voudrait payer des médias pour alimenter une section « infos »

Afrique subsaharienne : Disney confie l’ensemble de ses actifs audiovisuels de la région au patron de Fox Africa

Côte d’Ivoire : décès de l’artiste DJ Arafat suite à un accident à moto à Abidjan

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique