Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

CEMAC : des banques exposées à un risque de défaut de paiement du Congo sur un reste de dette de 92,5 milliards FCFA

  • Date de création: 15 juin 2020 14:39

(Agence Ecofin) - La République congolaise a proposé à des banques de la CEMAC qui ont participé à son emprunt obligataire de 2016 remboursable fin 2021, de restructurer le restant dû de 92,5 milliards FCFA. L’offre intervient à un moment où le profil émetteur du pays s’est dégradé.

Des banques commerciales opérant en zone CEMAC sont exposées au risque de défaut de remboursement du montant restant de 92,5 milliards FCFA sur l'emprunt obligataire effectué par la République congolaise en 2016, au taux de 6,5% et dont l'échéance de remboursement est très proche (2021). Un arrangeur a été désigné pour discuter avec ces banques afin de voir comment elles pourraient participer à une émission de titres d'emprunt de 120 milliards FCFA sur le marché monétaire.

L'argument majeur est que la République du Congo, durement frappée par la baisse des prix du pétrole brut, sa principale source de revenus, doit néanmoins mobiliser à court terme des fonds de trésorerie pour financer sa réponse aux conséquences sanitaires du coronavirus. Pour cela, elle joue donc son option de rachat de ses obligations auprès de ses créanciers.

Les banques ont deux jours pour apporter leurs réponses à cette offre. Elles devront parvenir avant le 17 juin (dans deux jours) et de sources crédibles, certains de ces établissements financiers n'étaient pas encore au courant de cette information il y encore quelques jours. La dette publique congolaise est source de stress en ces moments difficiles marqués par une conjoncture internationale. Pour cette opération, les taux proposés vont de 5,9% pour les offres à deux ans, à 6,5% pour celles qui porteront 5 ans de maturité. La réponse des banques sollicitées est à suivre.

Le Congo est actuellement considéré par Moody's comme un émetteur de titre d'emprunt ultra spéculatif ; ce qui se reflète dans sa note Caa2. L'agence de notation dans une analyse publiée le 12 juin 2020 et dont l'Agence Ecofin a eu une copie explique que même avec la suspension du remboursement de sa dette bilatérale dans le cadre de l'initiative du G20, le pays devra encore faire face à un passif supérieur à sa capacité immédiate à rembourser.

A titre de comparaison, le Cameroun un pays voisin mieux noté chez Moody's (B2) a dû n'accepter que 85% des offres des investisseurs sur ses obligations émises mi-mars 2020, en raison des taux d'intérêt élevés exigés par les participants à son offre. Le Congo doit aussi faire face à un différend qui l'oppose à des traders via sa société pétrolière nationale sur une dette dont le montant exact n'est pas connu.

La pression est forte pour les banques sollicitées. Si elles refusent l'offre du gouvernement congolais, elles s’exposent à un risque de défaut de paiement qui ne leur sera pas favorable. Si elles acceptent, elles devront réajuster leurs bilans, surtout que le régulateur du secteur bancaire doit encore donner son accord pour que les nouveaux titres émis n’entraînent pas des contraintes de mettre des fonds de côté, en cas de non-remboursement.

La République congolaise semble consciente de la complexité de l’opération, et a épicé son offre. Les intérêts exonérés de toute taxe seront calculés tous les ans et payés chaque mois ; ce qui devrait générer un flux de trésorerie intéressant. A cela il faut ajouter les 925 millions FCFA de commissions de participation au refinancement, qui seront distribués si l'ensemble des banques sollicitées répond positivement à l'offre.

Idriss Linge 



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Madagascar : lancement du programme de liaison entre PME et grandes entreprises pour créer des emplois et réduire les inégalités

Togo: le Maroc confirme son projet d'ouverture d'une ambassade à Lomé

Le Maroc veut accroître ses investissements publics à 27 milliards $ dans le cadre d’un budget 2022 à fort impact social

BioNTech signe un accord avec le Rwanda et le Sénégal pour la construction d’usines de production de vaccins, dès 2022

 
AGRO

Maroc : la BAD mobilise 114 millions d’euros pour soutenir une agriculture plus résiliente et plus inclusive

Le Fonds ABC octroie 1 milliard Fcfa à deux transformateurs de beurre de karité au Mali et en Côte d’Ivoire

Ouganda : 2020/2021, campagne record pour la filière café

Afrique du Sud : Tetra Pak investira 33 millions $ dans l’augmentation de la capacité de son usine de Pinetown

 
ELECTRICITE

Vers un renforcement de la production géothermique au Kenya et en Ethiopie grâce à la réduction des risques

Ouganda : Swedfund finance des études analytiques pour le développement de l’énergie solaire flottante

OMVG : mise en service de la sous-station de Soma d’une valeur de 700 millions $

Burkina Faso : Africa Ren construit une centrale solaire de 38 MW près de Bobo-Dioulasso

 
HYDROCARBURES

L’Etat sud-africain prévoit d’acquérir la raffinerie pétrolière Sapref, détenue par Shell et BP

Il y a des risques que le baril de Brent passe au-dessus de 90 $ en fin d’année (Goldman Sachs)

Soudan : le putsch aggrave le mauvais déroulement des activités pétrolières

Namibie : BW produira de l’électricité à partir du site de la découverte gazière Kudu

 
MINES

Cameroun : Canyon et l’Etat entament les négociations en vue de signer la convention minière pour Minim Martap

Le Botswana livre ses premières tonnes de minerai de fer à la Chine

Après la répression, le Ghana lance un programme national d’emplois en faveur des mineurs illégaux

Le sud-africain Sibanye-Stillwater rachète deux mines de cuivre et de nickel au Brésil pour 1 milliard $

 
TELECOM

NEOM et OneWeb ont signé un accord de 200 millions $ pour apporter le haut débit par satellites en Afrique de l’Est

Telecom Egypt a obtenu un nouveau prêt syndiqué de 500 millions $ auprès d’un consortium de banques

Tanzanie : le gouvernement a alloué 73,7 millions $ à l’extension du réseau national de fibre optique

Cemac : la Banque centrale veut interdire l’usage des unités téléphoniques comme moyen de paiement

 
TRANSPORT

Ghana : Meridian Ports Services inaugure le quai 4 du terminal 3 du port de Tema

Maurice : Air Mauritius en passe d’appartenir à l’Etat à 100%

Résultats du troisième trimestre de l'exercice 2021 du Port Minéralier d'Owendo (OMP, Gabon)

Afrique du Sud : lancement au port de Durban des travaux d’extension de la jetée pour remorqueurs

 
ENTREPRENDRE

Kenya : Koa, une plateforme d’épargne pour mieux contrôler ses revenus

En Tanzanie, Dhow Nature Foods promeut une agriculture régénératrice de qualité

Afrique du Sud : des déchets plastiques pour construire des écoles

Mayyan, le moteur de recherche axé Afrique

 
ECHO

Dette publique des pays africains rapportée au PIB (FMI)

King Café, première marque de capsules de café fabriquée au Togo

Les 5 meilleures écoles de commerce africaines pour 2022 - (Quacquarelli Symonds)

Emmanuel Kablan s’illustre dans l’élevage d’aulacodes en Côte d’Ivoire

 
FORMATION

Classement 2022 des meilleures universités africaines (US News & World Report)

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

 
COMM

La Poste appelle les Sud-Africains à se procurer les décodeurs gratuits avant la date limite de migration

Côte d’Ivoire : l’ère de la TNT débute officiellement le 13 novembre

Azam TV veut lancer sa chaîne de télévision par satellite au Zimbabwe avant la fin de l’année

Fespaco 2021 : Canal+ annonce ses lauréats

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Classement africain des économies les plus innovantes (2021)

InfographieFinance classement economies inovantes africaines 2021