Ecofin Finance

La BAD va tripler ses financements climatiques, à 5 milliards $ par an d’ici à 2020

(Agence Ecofin) - Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a annoncé, dans un communiqué 9 octobre, que son institution compte quasiment tripler le montant des fonds qu’elle alloue chaque année à la lutte contre les changements climatiques, pour le porter à 5 milliards de dollars par an d’ici à 2020. A cet horizon, le budget que consacrera la BAD à la lutte contre le changement climatique représentera 40 % de ses nouveaux investissements.

La moitié de ces 5 milliards de dollars sera allouée à la réduction des gaz à effet de serre émis sur le continent, en exploitant le fantastique potentiel africain en matière d’énergies renouvelables, notamment les ressources solaires, hydroélectriques, éoliennes et géothermiques. La BAD travaillera également de concert avec ses pays clients, afin d’améliorer leur efficacité énergétique et de bâtir des réseaux de transports viables.

L’autre moitié permettra d’aider les économies africaines à s’adapter aux changements climatiques au moyen de diverses mesures en investissant, par exemple, dans des cultures résistantes aux variations climatiques, dans la construction d’infrastructures durables et dans des systèmes d’irrigation et d’approvisionnement en eau plus performants. Dans cette perspective la Banque prendra en compte la résilience au changement climatique dans chacun des projets d’infrastructures qu’elle financera.

«Le changement climatique est à la fois une menace qu’il nous faut traiter d’urgence et une opportunité sans précédent», a déclaré M. Adesina.

«La Banque intensifie considérablement son appui aux pays africains, non seulement pour faire face à cette menace, mais aussi pour tirer parti de cette opportunité et encourager une croissance sobre en carbone et résiliente au changement climatique», a-t-il ajouté.

Durant les quatre dernières années, la BAD a engagé plus de 7 milliards de dollars en faveur du développement d’un continent sobre en carbone et résilient au changement climatique.

Lire aussi

19/06/2015 - Les financements climatiques mobilisés par la BAD ont augmenté de 60 % en 2014, à 1,92 milliard $  

28/09/2015 - Il faut 18 milliards $/an aux petits agriculteurs africains pour s’adapter au changement climatique

06/03/2015 - Le changement climatique coûtera à l’Afrique 50 milliards $ par an d’ici 2050, selon le PNUE


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique