Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

CEMAC : malgré les ambitions de diversification des économies, les banques prêtent peu aux secteurs productifs

CEMAC : malgré les ambitions de diversification des économies, les banques prêtent peu aux secteurs productifs
  • Date de création: 09 août 2019 14:19

(Agence Ecofin) - A la fin du premier trimestre 2019, l'encours des crédits accordés par les banques opérant en zone CEMAC, au profit des entreprises du secteur primaire et secondaire, représentait moins de 7 % du volume total des prêts à l'économie. L'information qui est contenue dans le rapport de politique monétaire de la BEAC, la Banque centrale de cette sous-région, précise que les secteurs des services et des infrastructures publiques ont reçu plus de financement. 

Le document explique que la répartition du financement bancaire à l’économie par branches d’activités à fin mars 2019, fait ressortir une prépondérance des branches « transports, activités des auxiliaires de transports et télécommunications » et « commerce de gros et détail, restauration et hôtel » (18,9 % chacune), suivie de la branche « Bâtiment et travaux publics » (14,0 %). 

Cette situation marque une contradiction avec les volontés publiques affichées par les Etats membres de la CEMAC, de diversifier leurs productions économiques. Une dynamique qui est plus urgente encore, dans le contexte actuel de crise des devises à laquelle ils font face, et qui est principalement le fait d'une pression des importations, alors que les volumes exportés n'évoluent pas significativement. 

Le secteur primaire, rappelons-le, regroupe ceux de l'agriculture et des activités extractives et le secondaire est celui de l'industrialisation et de la transformation. Techniquement les deux ont un potentiel de valeur ajoutée et de création d'emplois solides en déploiement normalement. Le manque de collaboration avec les banques dans le cadre de cette vision de diversification est donc évident. 

Selon des experts de la BEAC qui ont discuté sous anonymat avec l'agence Ecofin, la situation globale des crédits à l'économie est préoccupante. Le volume des prêts bancaires représentait en 2018 moins de 18 % du produit intérieur brut (PIB), contre une moyenne de 40 % en Afrique, selon des indicateurs économiques de la Banque mondiale. Certains experts ne manquent pas de fustiger les orientations de politique monétaire de la BEAC, qui selon eux, vise des « objectifs irréalistes » de stabilité monétaire et maîtrise de l'inflation, en dessous de 3%.

Plusieurs choses ont été faites par la banque centrale en vue de faciliter la liquidité au sein des banques. Une des mesures fortes aura été celle de l’uniformisation des réserves obligatoires qui ont permis à certains groupes bancaires de la région de s’offrir de nouvelles possibilités de financement des économies. 

On note toutefois aussi que l’environnement économique et surtout bancaire s’est détérioré avec l’augmentation des créances en souffrance, dont l'encours atteignait les 1 815 milliards FCFA. Dans le même temps, certaines études de la BEAC ont démontré que 50 % des créations monétaires ont tendance à être utilisés dans le cadre des importations, ce qui accentue la pression sur les réserves de change. 

Les producteurs primaires tout comme les promoteurs de petites et moyennes entreprises de transformation sont donc peut-être les victimes d’une stratégie monétaire où les acteurs ne recherchent que leurs intérêts exclusifs. La BEAC a aménagé, au niveau du marché monétaire, un Guichet de refinancement des crédits à moyen terme lui permettant de refinancer des investissements productifs sur une durée supérieure à 2 ans et inférieure à 7 ans. Mais les informations sur ce service et les modalités pour en bénéficier sont inconnues du grand public.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Le Soudan et le Soudan du Sud engagent des discussions sur le tracé de leur frontière commune

37 économies africaines classées selon l’Indice de compétitivité du World Economic Forum

Pour Paul Kagame, « l'Afrique n'est un prix à gagner ou à perdre » pour aucune puissance étrangère

Ghana : le plan d’assainissement d’Accra primé par ses pairs pour l’intégration de la collecte informelle des déchets

 
AGRO

Environ 14 % de la production alimentaire est perdue chaque année dans le monde (FAO)

Burkina Faso : 21 milliards Fcfa pour l’aménagement et la valorisation de la plaine de Léraba

Kenya : démarrage imminent des activités de l’usine de transformation de lait de Kangema

Zimbabwe: la récolte de blé attendue en forte baisse à 60 000 tonnes en 2019/2020

 
ELECTRICITE

Togo : 14 localités rurales électrifiées à l’off-grid solaire avec l’appui du Conseil de l’Entente

Nigeria : 104 transformateurs vandalisés dans l’Etat d’Akwa Ibom en trois mois

Tanzanie : les travaux de construction de la ligne Tabora-Katavi ont été lancés

Zambie : l’Autorité d’électrification rurale célèbre l’achèvement de son premier mini-barrage à Kasanjiku (640 KW)

 
HYDROCARBURES

Eni s’engage pour le développement durable et la décarbonisation au Mozambique

Le Soudan et l'Ethiopie ont convenu de la construction d'un oléoduc qui reliera les deux pays

Soudan du Sud : le gouvernement annonce la rénovation de plusieurs lignes d'oléoducs

ADES empoche un autre contrat de forage en Egypte

 
MINES

Guinée : les produits miniers pourront être expédiés par le Libéria

Mali : African Gold Group lance un programme de forage de 15 000 m à Kobada

Mako Gold veut réaliser 10 000 m de forages en Afrique de l’Ouest

Mozambique : l’américain Urbix aidera Battery Minerals à traiter le graphite de Montepuez

 
TELECOM

Ouganda : l’UCC s’est dotée d’un détecteur de téléphones contrefaits

Mara Phones négocie la commercialisation de ses téléphones au Kenya, en RD Congo et en Angola

La Côte d’Ivoire bientôt dotée d’un dispositif de contrôle des flux de télécommunications électroniques

ZoraBots, spécialiste de solutions robotiques, veut faire du Rwanda sa base d’expansion en Afrique

 
FORMATION

Le Maroc soutiendra la formation des techniciens sénégalais des métiers de l’automobile

Six institutions du Togo et du Sénégal bénéficieront de l’accompagnement d'Erasmus en vue de la formation des ingénieurs

Afrique du Sud : la première école secondaire entièrement en ligne proposera ses premiers cours, à partir de janvier 2020

Le Commonwealth lance 4 sessions de formation en ligne sur le leadership pour les ressortissants de ses pays membres

 
COMM

Sénégal : Reporters sans frontières va aider la presse locale à lutter contre les infox

Zimbabwe : nouvelle passe d’armes juridique en vue entre Econet et l’ancien distributeur de Kwese TV

Nigeria : des problèmes de financement ralentissent la migration vers la télévision numérique

TNT : les autorités ivoiriennes annoncent une couverture nationale de 40 %

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique