Ecofin Finance

Le groupe bancaire sud-africain Firstrand reprend une banque britannique pour 1,3 milliard $

(Agence Ecofin) - Le groupe bancaire sud-africain Firstrand a trouvé un accord pour la reprise complète d’Aldemore, une banque britannique fondée il y a moins de 15 ans. L'initiative qui coûtera 1,3 milliard $ au groupe coté sur le Johannesburg Stock Exchange (marché financier sud-africain) lui permet de poursuivre la diversification de ses sources de revenus et de se repositionner sur le marché occidental.

La banque objet du rachat fait partie de ces établissements financiers, nés au lendemain de la crise financière de 2008, pour apporter une offre de prêts aux PME, un marché délaissé par des grandes banques de la City.

Mais des taux d'intérêt toujours au plus bas et une croissance économique atone en Grande Bretagne, ont mis la pression sur son chiffre d'affaires, tandis que le repli de la Livre Sterling l'a exposée à des acquisitions.

Cette acquisition est particulièrement intéressante à suivre car elle intervient alors que deux groupes financiers britanniques majeurs ont annoncé leur désinvestissement dans le secteur des banques en Afrique. Barclays a cédé l'essentiel de ses participations dans ses plus grosses filiales, et Old Mutual prévoit aussi de réduire sa participation dans le groupe Nedbank, premier actionnaire d'Ecobank.

Firstrand explique ce renforcement sur le marché britannique, par la baisse de régime de ses activités en Afrique. Pourtant, le secteur semble attirer plusieurs investisseurs. Le fonds néerlandais de développement FMO et le fonds norvégien de développement Norfund ont décidé de consolider leur présence dans des banques africaines.

Atlas Mara la holding financière cofondée par Bob Diamond (ancien DG de Barclays), continue elle aussi d'étendre sa présence en Afrique. On peut aussi mentionner des acquisitions africaines de filiales de banques britanniques, notamment le marocain Attijariwafa Ban qui a repris Barclays Egypt, le Malawite First Merchant Bank qui a acquis Barclays Zimbabwe ou encore la Public Investment Corporation qui s'implique au maximum dans la reprise de Barclays Africa.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


Player

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique