Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Trois ex-banquiers de Credit Suisse arrêtés dans le cadre du scandale des dettes cachées au Mozambique

  • Date de création: 04 janvier 2019 12:46

(Agence Ecofin) - Trois ex-banquiers de Credit Suisse ont été arrêtés, le 3 janvier, à Londres, pour leur implication dans  une affaire de corruption liée à des prêts de 2 milliards de dollars contractés par des entreprises publiques au Mozambique.

Ces arrestations interviennent cinq jours après celle de l’ancien ministre des Finances mozambicain, Manuel Chang, qui avait été interpellé en Afrique du Sud, dans le cadre de la même affaire.

Selon l'acte d'accusation rendu public, jeudi, par les procureurs fédéraux américains à New York, les personnes arrêtées dans le cadre de cette affaire sont accusées de corruption, de blanchiment et de fraude de valeurs mobilières.

D’après un porte-parole du bureau du procureur des Etats-Unis à l'origine de l'arrestation, les trois anciens banquiers de Credit Suisse ont été libérés sous caution. Mais les procureurs fédéraux demanderont l’extradition de tous les accusés vers les Etats-Unis.

L’affaire porte sur des prêts d’un montant global d’environ 2 milliards de dollars. Ces prêts étaient destinés à financer des projets de développement au Mozambique, liés à la pêche au thon, à la surveillance côtière et aux chantiers navals. Mais environ 200 millions $ auraient été détournés par les accusés.

« En réalité, les accusés ont créé ce projet maritime pour s'enrichir et ont intentionnellement détourné une partie du produit du prêt pour verser au moins 200 millions de dollars en pots-de-vin à eux-mêmes, aux fonctionnaires du gouvernement mozambicain et à d'autres », souligne l’acte d’accusation

L'ancien ministre des Finances aurait par exemple empoché 7 millions de dollars.

Les anciens employés de Credit Suisse sont accusés de s'être enrichis personnellement et d'avoir contourné les contrôles internes de la banque.

Credit Suisse et le groupe bancaire russe VTB ont accordé en secret au Mozambique des prêts d'un montant total de deux milliards de dollars en 2013 et 2014, sans en avoir informé les créanciers internationaux tels que le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. Sitôt informés de l'opération, ces derniers ont gelé leur aide budgétaire, plongeant le pays dans une crise sans précédent. Conséquence : le montant de la dette  du Mozambique est passé à 130% de son produit intérieur brut (PIB) en 2016, et l'a rapidement contraint à suspendre ses remboursements.

Les accusations ont été portées à New York étant donné que des paiements controversés ont transité par les Etats-Unis ; ce qui leur donne juridiction pour poursuivre les personnes accusées dans cette affaire.   

Lire aussi:

12/07/2017 - Dette cachée mozambicaine : le rapport de Kroll Inc met en cause le Credit Suisse, VTB Bank et même le FMI

17/07/2017 - Le Japon annonce la suspension de son aide au Mozambique en raison du scandale des dettes cachées

28/04/2017 - Mozambique : le parlement approuve une dette cachée de 1,12 milliard $ garantie par le gouvernement en 2015

16/01/2017 - Le Mozambique ne paiera pas 60 millions $ d'intérêts d'un emprunt souverain


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Algérie : le patron du groupe Sovac, partenaire du constructeur automobile allemand Volkswagen, écroué

Le Kenya va porter son taux d’imposition des plus-values de 5 à 12,5%

Egypte: décès de l'ancien président Mohamed Morsi, en plein procès

Côte d'Ivoire: le FMI salue les efforts du gouvernement et annonce le décaissement de 133,9 millions $ au titre de la FEC

 
AGRO

Kenya : le gouvernement veut lever 245 millions $ pour stimuler la transformation agricole

Bayer investira 5,6 milliards $ dans la recherche sur les herbicides sur 10 ans

Nigeria : le gouvernement veut injecter 500 millions $ dans l’huile de palme d’ici 2027

Côte d'Ivoire: KFC lance ses ventes en ligne sur la plateforme Jumia Food

 
ELECTRICITE

Nigeria : Green Energy obtient une licence pour construire une centrale à gaz de 40 MW à Otakikpo

Tunisie : 131 millions $ mobilisés auprès de l’AFD pour la modernisation du réseau électrique national

Malawi : Quantel implantera une centrale solaire de 50 MW à Bwengu

Seychelles : les entreprises présélectionnées pour la 1re centrale solaire flottante soumettent leurs offres en septembre

 
HYDROCARBURES

L’Egypte envisage de lancer un nouveau cycle de licences dans la partie occidentale de la Méditerranée

Une compagnie énergétique veut saisir jusqu’à 9 milliards de dollars d’actifs du gouvernement nigérian

La société nigériane Pelfaco signe un accord de partage de production pour un bloc pétrolier au large du Congo

Tchad : Glencore met en vente ses gisements de pétrole dans le pays (Sources)

 
MINES

RDC : la mine Kakula en bonne voie pour entrer en production en 2021

Burkina Faso : les opérations reprennent à Youga

300 nouveaux sites miniers découverts au Cameroun, ces 5 dernières années

Congo : Kore Potash veut lever 13 millions $ pour son projet Kola

 
TELECOM

Nat Friedman, futur PDG de l'hébergeur de logiciels GitHub, en mission d’enquête au Nigeria

Maroc: Inwi annonce sa solution de paiement mobile d’ici septembre

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G

Madagascar : Airtel propose de nouveaux tarifs de communication avec le lancement « Airtel M’Lay »

 
FORMATION

L’École Supérieure de la Francophonie pour l'Administration et le Management vient de lancer son concours d'admission pour la promotion 2019-2020

Des bourses de doctorat pour les étudiants africains dans les TIC, l’agroalimentaire, l’énergie, les mines et le climat

University of People : une opportunité d’obtention d’un Master en Administration des Affaires à coût réduit

Des bourses du gouvernement indien accessibles à des professionnels africains

 
COMM

La part du digital dans les revenus de l’industrie des médias et du divertissement ne cesse d’augmenter (PwC)

Afrique : selon l’étude « Brand Africa 100 », Nike est la marque la plus appréciée sur le continent en 2018

Nigeria : en attendant le règlement définitif de leur litige avec le régulateur Raypower FM et Africa Independent Television peuvent émettre

Algérie : « TSA » le principal site d’information francophone du pays est inaccessible depuis le territoire national

AFFICHE PUB ECOFIN Finance

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique