Ecofin Finance

Une dépréciation exceptionnelle des actifs financiers de Standard Chartered Bank Ghana plombe son résultat net à la fin septembre 2018

(Agence Ecofin) - Pour les 9 premiers mois de l'année 2018, la filiale au Ghana du groupe britannique Standard Chartered Bank a déclaré un bénéfice net de 175 millions de cedis ghanéens (36 millions $). C'est un niveau qui s'affiche en baisse de 24,4% en comparaison à celui de la même période en 2017 (231,4 millions de cedis ghanéens).

L'entreprise n'a pas commenté directement ces chiffres, mais on peut noter que la banque a bien tenu, sur un marché bancaire assez complexe et dans un environnement qui l'a poussée à multiplier son capital social par trois et se conformer aux exigence de la banque centrale.

Son produit d'exploitation bancaire, de 539,6 millions de cedis, était en hausse de 10% comparé à celui des neuf premiers mois de 2017. Mais la banque a du faire face à une forte provision pour dépréciation de certains de ses actifs financiers. De 18,1 millions de cedis en septembre 2017, elle passe à 93,8 millions pour 2018.

Il y a certes l'effet de la norme IFRS 9 qui impose de prendre en compte le risque potentiel par les établissements financiers. Ce facteur a généré une provision de 16,4 millions de cedis. Mais, à côté de cela, les provisions normales ont été multipliées par près de 4, à 77,3 millions de cedis.

 Idriss Linge


Ecofin Finance     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique