Ecofin Finance

Standard Bank veut faire de la Côte d’Ivoire sa tête de pont en Afrique de l’Ouest  

(Agence Ecofin) - Standard Bank cherche à obtenir un agrément en Côte d’Ivoire afin de faire de ce pays sa tête de pont pour une expansion en Afrique de l’Ouest, rapporte l’agence Bloomberg le 29 août, citant un responsable du groupe bancaire sud-africain.

«Standard Bank cherche à obtenir une licence en Côte d’Ivoire (…), mais notre objectif ne se limite pas à ce pays. Nous souhaitons faire de  la Côte d’Ivoire  un hub régional», a déclaré Herve Boyer, directeur régional du groupe pour l’Afrique de l’Ouest francophone. Et d’ajouter: «le regard que nous portons sur le marché de l’Afrique de l’Ouest francophone est très positif. Les opportunités y sont incroyables».

M. Boyer a estimé que le franc CFA, la monnaie unique régionale qui est partagée par huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et rattachée à l’euro, renforce la confiance de la banque dans sa stratégie d’expansion dans la région.

«Il n'y a pas de problème de monnaie, et la probabilité d'une dévaluation du franc CFA est très faible. Pour nous, il s'agit d'un facteur lors de l'évaluation du risque»,  a-t-il dit.

Outre la Côte d’Ivoire, les autres priorités de la première banque sud-africaine dans la région sont le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali et le Togo, selon M. Boyer.

Standard Bank avait ouvert en novembre 2013 un bureau de représentation à Abidjan  en vue de servir ses 145 clients implantés en Afrique francophone dans des secteurs d’activité tels que l’exploitation minière, le pétrole et le gaz, les infrastructures, l’électricité et l’énergie, ou encore les biens de consommation. La banque avait alors déclaré que ces investissements étaient le signe d’une intention délibérée de s’engager en Afrique de l’Ouest francophone.

 


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique