Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Afrique subsaharienne : les prix des droits TV de la CAN 2019 sont trop chers pour les chaînes de télévision privées

  • Date de création: 31 mai 2019 07:56

(Agence Ecofin) - Les chaînes de télévision privées ont du mal à acquérir les droits de diffusion en clair de la Coupe d’Afrique des nations, à cause de leurs coûts trop élevés. L’information a été révélée par Aboubacry Ba, au Discop Abidjan, lors d’une conférence abordant le sujet des droits sportifs.

Comme l’explique le directeur général de CIS Medias, l’Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) a fixé des prix qui rendent impossible l’obtention des sous-licences des droits de diffusion en clair par le service privé. Pourtant, le choix de l’UAR pour ces droits en clair était censé les rendre plus accessibles.

Comme il le fait savoir, les prix sont encore plus élevés que lors des éditions précédentes. Ce qui ne peut pas être justifié par l’augmentation du nombre de matchs. « Ce n’est pas possible de dire que parce qu’on est passé de 268 à 280 matchs, on va passer d’environ 1,2 million d’euros, qui était le prix avant que le format de la compétition ne change, à 1,5 million d’euros, le prix actuel pour une chaîne voulant une sous-licence », a-t-il déclaré.

Pour lui, cette situation est aussi une conséquence d’une mauvaise politique de redistribution des droits. « La Confédération africaine de football (CAF) demande juste que l’UAR lui reverse 22 millions de dollars (environ 19,5 millions d’euros) pour les droits de la CAN 2019 », informe-t-il. « Ce montant peut être facilement atteint si on demande aux chaînes publiques et privées d’un pays de fournir ensemble le prix demandé pour une seule chaîne, les 1,5 million d’euros par exemple. Mais je ne comprends pas pourquoi l’UAR organise cette course à l’exclusivité en ne permettant qu’à un seul organe d’avoir des droits qu’il ne pourra de toutes les manières pas rentabiliser à cause de leur cherté », complète Aboubacry Ba.

Un représentant de la RTI, présent, a reconnu qu’il avait également trouvé les droits trop chers, mais que les autorités publiques avaient fini par accepter de payer.

« C’est l’une des raisons pour lesquelles ils maintiennent ces prix trop élevés. Si une chaîne du calibre de la RTI refuse de payer, alors personne ne peut plus diffuser la compétition en Côte d’Ivoire. Sachant que la CAF et l’UAR ont l’obligation de diffuser ces matchs dans chaque pays, il y aurait eu un moyen de négocier de meilleurs tarifs », a rétorqué Aboubacry Ba.

Au final, les chaînes privées présentes à la conférence ont convenu de s’associer pour travailler, en collaboration avec les diffuseurs publics, à rendre les coûts des compétitions sportives africaines plus accessibles. Cela, aussi bien pour les privés que pour le service public.

Servan Ahougnon


 
GESTION PUBLIQUE

Le Togo déploie des laboratoires mobiles à l'intérieur du pays pour dépister les cas d’infection

Les femmes et la « gig economy » digitale : mêmes problèmes, mêmes inégalités

7 pays accordent au Cameroun la suspension du service de sa dette, conformément à l’initiative du G20

Egypte: le gouvernement va déduire 1% du salaire des fonctionnaires pour faire face au coronavirus

 
FINANCE

African Guarantee Fund apporte une réponse aux impacts économiques du COVID-19

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

HSBC et la SFI mobilisent 474 millions $ pour l’adaptation au changement climatique dans les pays en voie de développement

Maroc: les banques sous pression, 34% des ménages affirment n’avoir aucune source de revenus avec le confinement

 
AGRO

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

Kenya : l’industrie floricole reprend progressivement ses activités

Afrique du Sud : la volaille américaine poursuit sa percée

Criquets pèlerins : la Banque mondiale apporte un soutien de 500 millions $ aux pays affectés

 
ELECTRICITE

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

EIG Global Energy Partners crée un fonds de 1,1 milliard $ pour le développement des énergies renouvelables

Zambie : la Power China construira 600 MW de centrales solaires pour 548 millions $

Algérie : les autorités prévoient de construire 3 milliards $ de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

Nigéria : l’armée démantèle des sites de raffinage illégal de pétrole d’une capacité de 14 434 b/j

Le Soudan propose au Soudan du Sud un échange carburant contre pétrole brut

 
MINES

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

Ghana : Golden Star place 60 employés en quarantaine après la découverte de deux cas positifs au coronavirus

Botswana : Galileo Resources finalise l’acquisition de plusieurs actifs de cuivre

Namibie : Deep South publie une « solide » évaluation économique préliminaire pour le projet de cuivre Haib

 
TELECOM

Le Rwanda se dote d’une agence spatiale dont l’entrée en service est prévue pour juillet

Zambie : MTN injecte 9,8 millions $ dans la mise à niveau de son réseau

Afrique du Sud : Naspers investit 100 millions de rands dans l'agritech

L’Angola accorde à Africell la 4e licence mobile du pays

 
TRANSPORT

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

L’Angola et la Chine signent l’addenda au contrat de construction du nouvel aéroport international de Luanda

Le Cameroun automatise 14 de ses 44 postes de péage routier

20 millions de passagers ont été transportés entre la France et l’Afrique en 2019

 
ENTREPRENDRE

Une start-up nigériane réussit à réaliser 1 million de dollars de revenus avec l’exportation de déchets plastiques

Au Gabon, une jeune entrepreneure réussit à créer une start-up de jus de fruits avec 25 000 FCFA

Côte d’Ivoire, Rita Dro installe des mini-bibliothèques dans les rues pour promouvoir la culture littéraire

La Gabonaise Imoni Romba fait de la confiture d’oseille de Guinée, une plante d’Afrique Centrale et Occidentale

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

Un dispositif automatique de lavage des mains made in Cameroun (Vidéo)

Le marché de la tomate au Nigéria - (Infographie)

Le Bénin est le premier producteur africain de coton - (Infographie)

 
FORMATION

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

Tunisie : Gomycode et Tunisia Jobs lancent le programme « Re-skill, Up-skill » pour former 2000 développeurs