Afrique du Sud : « Netflix n'est pas tenu d’acquérir du contenu local » (régulateur)

Afrique du Sud : « Netflix n'est pas tenu d’acquérir du contenu local » (régulateur)

(Agence Ecofin) - En Afrique du Sud, Netflix n’est pas tenu de respecter les exigences imposées par les autorités aux radiodiffuseurs, concernant l’acquisition de contenu local. Cette déclaration fait suite à celles de concurrents comme MultiChoice qui se plaint de la différence des charges relatives à l’activité de Netflix, par rapport à celles des opérateurs de télévision payante.

Pourtant, l’autorité indépendante des communications (ICASA) est restée ferme, dans un récent communiqué, sur le sujet : « Netflix est un service de streaming et non un opérateur de télévision payante opérant avec une licence.»

Il faut savoir qu’en Afrique du Sud, les opérateurs de télévision payante titulaires de licences doivent consacrer 15 % de leur budget annuel d'acquisition de programmes au contenu local. Aussi, 15 % du budget d'acquisition de chaînes doit être consacré à des chaînes dont le contenu est créé et diffusé dans la nation arc-en-ciel.

Le communiqué de l’ICASA risque de ne pas plaire aux opérateurs de télévision payante présents en Afrique du Sud, sachant que ces derniers souffrent de plus en plus de la concurrence de Netflix.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm