Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Kenya : les TV et radios ont 1 an pour consacrer 40% de leurs programmes aux contenus locaux

  • Date de création: 13 juillet 2015 16:37

(Agence Ecofin) - A l’ère du numérique au Kenya, les contenus locaux représenteront au moins 60% de l’offre des stations de radio et des chaînes de télévision. Ces médias ont une année pour passer à 40% au moins. Au bout des 4 années suivantes, il faudra atteindre les 60% exigés. Ça c’est pour les grands médias. Les plus petits ont 5 ans pour se mettre à jour. Ainsi en a décidé la Commission kenyane des communications (Communications Authority of Kenya-CA).

Lorsque les délais seront expirés, toute violation de la nouvelle règlementation sera punie d’une amende de 1 million de shillings kenyans et d’un supplément de 0,5% sur les revenus annuels.

Le régulateur a finalement accepté de s’inscrire sur la durée pour faire appliquer les nouveaux cahiers des charges applicables aux stations de radio et chaînes de télé. C’est que plusieurs responsables de ces médias se sont plaints d’être mis sous pression, car le délai était fixé à juin 2015 pour s’arrimer aux quotas. « Nous savons que les contenus locaux permettront de créer plus d’opportunités d’emplois dans le secteur », a expliqué le président de la commission, Ngene Gituku.

Par ailleurs, l’organe de régulation permet aux médias audiovisuels d’obtenir des licences de diffusion numérique d’ici 2 mois, le temps pour lui de mettre en place les nouveaux codes de programmation et les procédures de prise en charge des plaintes du public. Il sera interdit aux médias de faire la publicité avant les tranches d’information, tout comme sera limité le temps de la publicité pendant le prime time (entre 21h et 22h). Pendant cette tranche horaire, les diffuseurs ne seront pas autorisés à dépasser 14 minutes de publicité par heure de diffusion. « Plus de 50% des contenus étaient de la réclame. Nous voulons diminuer le nombre de pauses publicitaires pour rééquilibrer l’information et l’annonce », a expliqué Leo Borueti, directeur du département multimédia au sein de la commission.

Par ailleurs, tous les programmes destinés aux 16 ou 18 ans et plus devront être remplacés par ceux destinés à tous les publics. L’objectif est de protéger les enfants des contenus agressifs. Chaque média est également tenu de mettre en place une unité de traitement des plaintes du public relativement aux contenus proposés. L’objectif est de supprimer les programmes incriminés le cas échéant. La commission prévoit également de lancer un appel d’offres pour une étude d’audience. Ainsi, elle pourra déterminer les contenus qui violent les standards de la société, mais aussi ceux qui sont offensants ou indécents.

Assongmo Necdem

Lire aussi:

03/01/2014 - Kenya : le passage à la télévision numérique oppose le gouvernement et des groupes de médias

16/03/2015 - Kenya : la justice ordonne l’arrêt des émetteurs des chaînes Ntv, Ctv et Ktn

08/05/2015 - Kenya : Nation Media Group et le télé-distributeur GOTv signent un contrat sur la télévision numérique


 
GESTION PUBLIQUE

COVID-19 : la BAD mobilise 22 millions de dollars pour les pays à faible revenu de la zone CEDEAO

Pour booster la production locale, le Ghana interdit l’importation des véhicules de plus de 10 ans

Quand l’Afrique observe avec consternation les dérives de la gouvernance américaine

Les investisseurs sous-estiment les risques financiers du changement climatique, selon le FMI

 
FINANCE

La filiale marocaine de BNP Paribas réalise un mauvais démarrage au premier trimestre 2020

Investir sur les actions Airtel Africa permettrait de réaliser un gain de 59,8%, selon des analystes basés au Nigéria

Au Zimbabwe, la Bourse des valeurs mobilières est devenue un refuge contre l'inflation galopante

7 institutions financières tunisiennes obtiendront 155 millions $ de l’allemand KfW pour soutenir des PME

 
AGRO

L’entreprise britannique Gemcorp veut renforcer ses activités dans l’exportation de blé vers l’Afrique

Afrique du Sud : BATSA lancera finalement une action en justice contre le gouvernement

Burkina Faso : la production cotonnière renoue avec la croissance en se chiffrant à 464 000 tonnes en 2019/2020

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

 
ELECTRICITE

Eolien : 63 GW de nouvelles centrales eoliennes ont été installées en 2019 (Global Wind Energy Council)

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Côte d’Ivoire : les aéroports de Bouaké et Korhogo vont recevoir 25 milliards FCFA de la BOAD pour leur réhabilitation

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

 
ENTREPRENDRE

Un entrepreneur sénégalais crée un système de localisation des lieux sans adresse de rue

Kenya : La start-up Amitruck propose une plateforme de mise en relation des acteurs du transport logistique

Ghana : Isaac Sesi, 27 ans, conçoit un appareil qui limite les pertes après récolte

Au Burkina Faso, une famille de fermiers associe fruits et légumes sur un même sol pour cultiver sans pesticides

 
MULTIMEDIA

Bien que critiquées, les mesures économiques prises par le Cameroun semblent être les plus réalistes (Vidéo)

Au Rwanda, des robots en renfort dans la lutte contre la COVID-19 (Vidéo)

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi