Ecofin Comm

Rd Congo : le gouvernement accuse l’opérateur chinois de télévision, StarTimes, d’exercer dans l’illégalité

(Agence Ecofin) - La société chinoise StarTimes, présentée comme un opérateur de télévision numérique et satellitaire, aurait menti en Rd Congo. En tout cas, le ministre des Postes, Télécommunications et Ntic, Tryphon Kin-kiey Mulumba, affirme que cette entreprise n’a jamais basculé dans la télévision numérique terrestre (Tnt) et qu’elle a fait de la publicité mensongère auprès des consommateurs congolais. Pourtant, le pays prépare son arrimage à la Tnt d’ici juin 2015, délai prescrit par l’Union internationale des télécommunications (Uit).

Cette dénonciation a été faite au cours d’un point de presse que le ministre a donné dans son cabinet le 9 juillet 2014. Tryphon Kin-kiey Mulumba a ajouté que StarTimes, nouvellement arrivé en Rd Congo, ne dispose pas de licence et utilise les fréquences de deux chaines de radio-télévision, l’une privée et l’autre publique. Ce qui constitue une violation de la loi congolaise qui stipule que la licence n’est en aucun cas cessible.

L’opérateur StarTimes est déjà présent dans plusieurs pays africains, notamment le Nigéria, le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi, la Guinée ou encore Madagascar.

Lire aussi :

23/12/2013 - Après Madagascar, la chinoise StarTimes arrive au Congo avec la télévision numérique

09/12/2013 - Madagascar : la société chinoise StarTimes offrira la télévision numérique

16/04/2014 - Kenya : la diffusion de certaines chaînes Tv est interdite à 4 entreprises de câblodistribution numérique


Ecofin Comm     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm