Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Risques politiques grandissants en Afrique : les solutions assurantielles d’Ascoma

Risques politiques grandissants en Afrique : les solutions assurantielles d’Ascoma

(ASCOMA ) - Depuis plusieurs années, l'instabilité politique gagne de nombreux pays, notamment sur le continent africain. À ce regain de tension s'ajoutent aujourd'hui des menaces terroristes et leurs conséquences dramatiques : violences, pillages, émeutes et de nombreux dégâts matériels. Mais ces risques sont-ils couverts par vos polices d'assurance ?

La réponse est « non ». En effet, les couvertures conférées par les polices d’assurance « Globale Dommages » classiques excluent les dommages causés lors d’attaques terroristes.

La situation n’est guère meilleure concernant les risques de grèves, émeutes et mouvements populaires, qui ne sont couverts que très partiellement avec, notamment, l’exclusion absolue des risques de pillage.

C'est pourquoi Ascoma a recherché pour ses clients des solutions adaptées à l’Afrique auprès des assureurs internationaux spécialisés. Ce contrat « Risque Politique » permet de garantir les risques liés à toute décision ou événement national d’ordre politique, pouvant générer des pertes économiques, financières ou commerciales. Les secteurs d’activités concernés sont - à titre indicatif et non exhaustif : l’hôtellerie et la restauration, la vente (supermarchés et boutiques), les centres commerciaux, les activités culturelles et de loisirs (cinéma, théâtre), les activités de transports (gares et aéroports), les industries, les concessionnaires de véhicules, les banques.

Deux options d’assurances sont proposées dans ce cadre : le FPV (Full Political Violence) ou le FPR (Full Political Risks).

La garantie «Full Political Violence» ou « Violence Politique » couvre les dommages qui résultent des :

  • Actes de sabotage et terrorisme,
  • Grèves, émeutes et mouvements populaires,
  • Actes de malveillance,
  • Insurrections, révolutions ou rébellions,
  • Mutineries et/ou coups d’Etat,
  • Guerres et guerres civiles.

La garantie «Full Political Risk» ou « Risque Politique » est plus large. Elle couvre les dommages inclus dans la garantie FPV, mais couvre également les risques liés aux situations suivantes :

  • Confiscation,
  • Nationalisation,
  • Privation,
  • Expropriation.

Ascoma est à même de vous accompagner et d’étudier comment couvrir ces dommages dans le cadre de votre activité.

Implanté sur le continent depuis plus de 60 ans, le Groupe Ascoma bénéficie, à travers chacune de ses filiales, d'une connaissance approfondie du marché local : risques spécifiques, réglementation des assurances, capacités et solidité des compagnies.

Ascoma en bref

Ascoma est un Groupe international et indépendant de courtage d’Assurances qui regroupe plus de 700 collaborateurs répartis dans 24 pays (dont 22 en Afrique). Ascoma met à disposition de ses clients des équipes hautement qualifiées, formées à la gestion des risques de l’entreprise et du particulier, capables de définir des solutions d’assurances sur mesure. Le Groupe Ascoma est également partenaire des plus grands courtiers mondiaux, ce qui lui permet d’accompagner ses clients partout où ils exercent.


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

L'OPEP débloque 81 millions $ pour financer des projets dans 4 pays africains

Moussa Touré, DG de l’API-Mali : « La principale raison d’investir au Mali aujourd’hui, c’est d’abord la rentabilité de l’investissement ! »

Maroc : BMCE Bank of Africa lance une ligne de crédit destinée à la gestion optimale de l’eau

Ouganda : la Banque mondiale débloque plus de 150 millions $ pour un plan d'aide aux réfugiés

 
AGRO

Kenya Breweries pourrait accroître le prix de la bière Tusker si la pression fiscale augmente

Maroc : trois barrages seront édifiés dans le Nord afin d'améliorer l’approvisionnement en eau

Afrique du Sud : l’industrie bovine retrouve l’accès à 10 marchés d’exportation

Afrique du Sud : la perspective d’augmentation des droits de douane sur la volaille inquiète

 
ELECTRICITE

Tanzanie : la puissance électrique sera multipliée par six, passant de 1 602 MW à 10 000 MW, d’ici à 2025

La Banque mondiale alloue 224 millions $ pour le déploiement du solaire off-grid en Afrique de l’Ouest et au Sahel

Zimbabwe : les institutions publiques et infrastructures sociales seront désormais gratuitement électrifiées

Nigeria : PAS Solar a levé 10 millions $ pour électrifier 150 000 ménages  

 
HYDROCARBURES

Sénégal / Mauritanie : Black & Veatch reçoit le top pour doter le FLNG Gimi de la technologie de liquéfaction PRICO

Algérie : le président par intérim limoge le patron de la société publique du pétrole et du gaz

Les perspectives de croissance du marché global du raffinage pétrolier s’appuient énormément sur la raffinerie de Dangote

L’ALSF accompagne le Rwanda dans la construction d’une centrale de 56 MW avec le méthane du lac Kivu

 
MINES

Côte d’Ivoire : le gouvernement octroie une licence d’exploration à IronRidge pour l’or de Zaranou

Le Congo exporte ses premières tonnes de minerai de fer

Guinée : la société guinéenne du patrimoine minier rattachée à la présidence

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

 
TELECOM

Kenya: la CA a étendu sa mesure de la qualité de service aux autres acteurs numériques

En Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire a le plus avancé dans l’amélioration de la connectivité mobile, selon GSMA

L’Egypte et la Banque mondiale discutent des stratégies pour accroître la pénétration du haut débit dans le pays

Le zimbabwéen TelOne menacé d’éjection du capital de WIOCC pour défaut de règlement de ses engagements financiers

 
COMM

Côte d’Ivoire : les autorités prévoient d'arrêter l’émission du signal analogique le 17 juin 2020

Contenu local africain : vers la naissance d’un modèle ougandais ?

Afrique subsaharienne : la CAF attribue les droits de diffusion en clair de la CAN 2019 à l’Union africaine de radiodiffusion

Canal+ Afrique ajoute Mezzo à ses bouquets de télévision payante

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique