Ecofin Finance

L’assureur marocain Saham Assurance réduit sa participation au sein du groupe de distribution Label’Vie

(Agence Ecofin) - Saham Assurance n’est plus le deuxième actionnaire de l’enseigne de grande distribution Label’Vie. L’assureur qui détenait 13,2 % du capital du groupe gestionnaire de la franchise du distributeur français Carrefour, a déclaré avoir cédé 25 520 de l’ensemble de ses actions, au prix unitaire de 1660 dirhams marocains.

Dans ce contexte, l’assureur marocain présent dans 26 pays africains a franchi à la baisse le seuil des 10% du capital de Label’Vie et détient désormais 9,75% de son capital. Dans le même temps, la transaction s’étant déroulé sur le marché normal de la Bourse de Casablanca, le flottant (c’est-à-dire les titres non détenus par des institutionnels) de la société de distribution est désormais de 40% sur le marché financier marocain, contre 35% précédemment.

Les raison de cette cession n’ont pas été évoquées. Le distributeur marocain détenu majoritairement par la holding Retail Holding a pourtant affiché, jusqu’ici, de bons résultats. Ses actions se portent bien en bourse avec une plus-value potentielle de 48% depuis le premier janvier 2016. Son bénéfice net par action s’est aussi constamment inscrit en hausse depuis 2014, passant de 31,8 dirhams marocains à seulement 53,8 dirhams.

Le résultat de 2017 devrait aussi s’inscrire dans la hausse. Au terme du premier semestre s’achevant le 30 juin, son résultat net s’affichait à 102 millions de dirhams, en hausse de 30% sur celui de la même période en 2016 et largement supérieur au bénéfice net de toute l’année 2014 (81 millions de dirhams).

Toutefois, on peut aussi noter que, même si le titre reste sur une tendance positive, le ratio de cours sur bénéfice, qui permet de lire le niveau d’intérêt des investisseurs par rapport à une action, a baissé, passant de 41,9 en 2014 à seulement 24,4 à la fin 2016. On peut aussi relevé que la rentabilité de chaque action, correspondait à la fin 2016, à l’équivalent de 2,3%, ce qui est plutôt faible.

Chamberline Moko


Ecofin Finance     


Player

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique