Ecofin Finance

L'assureur allemand Allianz participe à un deal de 385 millions $ en faveur de l’Emerging Africa Infrastructure Fund

(Agence Ecofin) - Le groupe Allianz est annoncé sur le dernier closing de l’Emerging Africa Infrastructure Fund évalué à 385 millions $. L'assureur allemand est le premier investisseur institutionnel commercial à entrer dans ce fonds qui est géré par la banque anglo-sud-africaine Investec.

L'implication d'Allianz prend la forme d'un double prêt d'une valeur cumulée de près de 120 millions $ (75 millions d'euros et 25 millions $). « Nous sommes ravis de mettre notre expertise en matière de dette d'infrastructure à contribution pour faciliter la stratégie d'investissement d'Allianz en Afrique », a fait savoir Anna Nikolova, la directrce de la plateforme d'Allianz en charge des prêts pour les infrastructures.

Les autres investisseurs de ce fonds sont la Banque Africaine de Developpement, le fonds hollandais de financement du secteur privé dans les pays en développement (FMO), Standard Chartered Bank, la banque allemande de financement du secteur privé (KfW) dont la contribution actuelle est évaluée à 140 millions $.

Depuis sa mise en oeuvre, Emerging Africa Infrastructure Fund a injecté l'équivalent de 1,3 milliard $ dans les projets d'infrastructures en Afrique, servant de levier pour la mobilisation de près de 10,6 milliards $. Allianz a tenu à rassurer que cette prise de risque était bien mesurée et que les projets garantissaient un rendement intéressant pour ses investisseurs.

Les fonds comme ceux dans lesquels s'engage Allianz sont essentiels pour combler le gap de financement des infrastructures en Afrique. Avec l'évolution des régulations dans le secteur bancaire et les contraintes en terme de prise de risque, les banques classiques auront du mal à s'engager sur les financements de long terme pour des infrastructures de pays jugés risqués.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique