Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le changement climatique coûtera à l’Afrique 50 milliards $ par an d’ici 2050, selon le PNUE

  • Date de création: 06 mars 2015 16:07

(Agence Ecofin) - Le coût de l'adaptation au changement climatique en Afrique  pourrait s'élever à 50 milliards de dollars par an d’ici 2050, souligne un rapport publié le 5 mars par le programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) en collaboration avec Climate Analytics et African Climate Finance Hub.

Ce rapport s'appuie sur les conclusions du Rapport sur le fossé des émissions de l'année 2014 (Emissions Gap Report 2014) publié par PNUE, qui montre que le monde ne se dirige actuellement pas dans la bonne direction pour maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C. Il se base aussi sur Rapport mondial de l'adaptation au changement climatique  de l'année 2014 (Global Adaptation Gap Report 2014) qui conclut que les coûts d'adaptation dans l'ensemble des pays en développement pourraient, quant à eux, atteindre 250 à 500 milliards de dollars par an à partir de 2050.

Le rapport sur l’adaptation de l’Afrique au changement climatique montre que le continent est  la région du monde dont les conditions climatiques changent le plus rapidement.

Les prévisions de réchauffement, selon des scénarios modérés, indiquent que dans de vastes zones d'Afrique, l'augmentation dépassera les 2°C dès les deux dernières décennies du siècle présent, en comparaison à la température moyenne annuelle de la fin du 20ème siècle. En cas d'un fort réchauffement, les températures pourraient dépasser les 2°C d'ici 2050, dans une grande partie de l'Afrique et atteindre entre 3 et 6°C d'ici la fin du siècle. Cela aurait un impact grave sur la production agricole, la sécurité alimentaire, la santé humaine et la disponibilité de l'eau.

Ce rapport affirme que d'importantes réductions des émissions mondiales sont la meilleure façon d'éviter des coûts d'adaptation inabordables. Il note, par ailleurs, que les ressources actuelles du continent ne sont pas suffisantes pour pallier les impacts prévus, appelle un financement international pour les pays africains, et souhaite le respect des engagements de financement pour le climat pris à Cancún avant l'année 2020.

Lire aussi

06/12/2014 - La FAO tire la sonnette d’alarme sur l’état critique des sols arables

10/10/2014 - CCDA : le changement climatique comme opportunité de développement pour l’agriculture africaine

03/09/2014 - La CEA présente une étude sur le sort de 6 petits Etats africains insulaires  

19/05/2014 - S&P va désormais prendre en compte l'effet des changements climatiques dans la notation des Etats


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Standard & Poor's maintient la note de l’Afrique du Sud dans la catégorie spéculative

L’API Mali, maintenant rattachée à la Primature, confirme son rôle central dans le développement économique du pays

L'Ouganda réhausse ses perspectives de croissance à 6,3% en 2019/2020

Kenya: 10,1 milliards de dollars rapatriés en trois ans dans le cadre d’une amnistie fiscale

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

BGFIBank Congo sponsor de la course Ponton Color Run édition 2019

Kenya : les autorités travaillent sur une loi qui permettrait de taxer Netflix et tous les services over the top (OTT)

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique