Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève
×

Message

Failed loading XML...

RDC : huit officiers de l’armée accusés de détournement de fonds destinés à des opérations militaires

  • Date de création: 23 juillet 2021 14:04

(Agence Ecofin) - En février, la Banque mondiale suspendait le premier versement d'un financement de 800 millions $ à la RDC. Une enquête de l'Inspection générale des finances (IGF) avait révélé des cas de malversations. Quelques mois plus tard, le pays fait face à un autre scandale de détournement.

Huit officiers des Forces armées de la RDC (FARDC) ont été arrêtés et placés sous mandat d’arrêt provisoire à la prison centrale de Bunia, le jeudi 22 juillet. Une information rendue publique par la presse locale qui précise qu'ils sont accusés de détournement de fonds.

Six colonels des FARDC, dont le commandant adjoint chargé de l’administration de la 32e région militaire, le chargé du social et service patriotique, les deux responsables du service des renseignements de la région militaire et du secteur opérationnel de l’Ituri et le directeur provincial de la logistique militaire sont au nombre des mis en cause, précise Radio Okapi.

Ces officiers sont accusés d'avoir subtilisé des fonds alloués aux opérations militaires dans la province de l’Ituri sous état de siège, depuis le 6 mai. Un état de siège décrété par le président Félix Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans le but de mettre fin aux violences perpétrées par les groupes armés et rétablir l’ordre public dans la région.

Ces arrestations sont le résultat d'un audit de la Commission d’achat à la 32e région militaire qui contrôle l’Ituri et la province voisine du Haut-Uélé démarré le mercredi 21 juillet.

L’inspectorat général des FARDC dirigé par le général Gabriel Amisi Kumba a fait savoir que c'est au cours d'un contrôle que des anomalies et autres preuves de malversations financières sont apparues. Le major Garry Gbelo Pazonga, porte-parole de l'inspectorat, a affirmé que « les 9 officiers détenus sont les premiers suspects ».

Les militaires concernés par ces inculpations sont le colonel Nlandu Walter, commandant adjoint en charge de l’administration et logistique à la 32e région militaire, le colonel Diama Josué, directeur régional du service d’éducation civique et actions sociales SECAS, le lieutenant-colonel Mukanda Salibongo, directeur administratif à la 32e région militaire, le lieutenant-colonel Kinfuta, T4 du secteur opérationnel Ituri, le lieutenant-colonel Love Zeula, T2 secteur opérationnel Ituri, le major Sadiki Delphin, commandant de la base logistique centrale de la 32e région militaire, le commissaire supérieur principal Kambolwa Laurent, assistant du vice-gouverneur militaire de l’Ituri et le capitaine Patrick Kimenesa, secrétaire à la base logistique régionale.

Jean-Marc Gogbeu (stagiaire)


Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le talent suffit-il pour devenir un entrepreneur à succès ?