Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Mali : le président IBK et le Premier ministre Boubou Cissé aux mains des mutins (médias)

  • Date de création: 18 août 2020 20:49

(Agence Ecofin) - Les évènements s’accélèrent au Mali où le président IBK et le Premier ministre Boubou Cissé auraient été arrêtés et conduits au camp Soundiata de Kati, près de Bamako, par les mutins. Pendant ce temps, la CEDEAO, la France et les Etats-Unis ont ouvertement condamné cette mutinerie.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) (photo) et le Premier ministre Boubou Cissé auraient été arrêtés et conduits au camp Soundiata de Kati, près de Bamako par les mutins, rapportent plusieurs médias locaux.

La situation que traverse le Mali depuis la mutinerie déclenchée ce matin par des militaires soutenus par une forte mobilisation populaire s’apparente désormais clairement à un coup d’Etat militaire.

Toutefois, même si certains noms d’officiers meneurs de ce mouvement circulent, aucune déclaration ou sortie médiatique n’a pour l’heure été effectuée par l’un d’eux. Cependant, vu l’évolution rapide des événements, il faudra sûrement s’y attendre dans les heures qui viennent.

En milieu de journée, la CEDEAO, la France et les Etats-Unis se sont ouvertement prononcés contre toute tentative de « changement anticonstitutionnel », à la suite de la mutinerie qui a lieu depuis ce matin à Bamako, au Mali.

Dans un communiqué, la CEDEAO a demandé aux militaires de regagner sans délai leurs casernes. L’organisation a par ailleurs indiqué qu’elle prendrait « toutes les mesures et actions nécessaires à la restauration de l’ordre constitutionnel, par le rétablissement des institutions démocratiquement élues » au Mali.

Même son de cloche au niveau de la France qui, via un communiqué du Quai d’Orsay, a condamné « avec la plus grande fermeté cet événement grave ».

A travers un tweet, l'émissaire américain pour le Sahel, Peter Pham, a déclaré : « Nous suivons avec inquiétude l'évolution de la situation aujourd'hui au Mali. Les USA s’opposent à tout changement extra-constitutionnel de gouvernement, que ce soit par ceux qui sont dans la rue ou par les forces de défense et de sécurité ».

Borgia Kobri

Lire aussi:

18/08/2020 - Mali : situation confuse à Bamako après le déclenchement d’une mutinerie


Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Comment créer un service de motos-taxis à la demande

InfographieEcho service motos taxi a la demande