Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Nigeria : 240 détenus d'une prison, libérés par des hommes armés dans le centre-nord du pays

Nigeria : 240 détenus d'une prison, libérés par des hommes armés dans le centre-nord du pays
  • Date de création: 13 septembre 2021 17:32

(Agence Ecofin) - Moins de 6 mois après l’attaque du QG de la police d’Owerri, au Nigeria, des hommes armés ont attaqué dans la nuit du dimanche 12 septembre, une prison à Kabba, libérant 240 détenus. Le pays fait face à d’énormes défis sécuritaires, avec la montée des groupes terroristes au nord et au sud-est.

Au Nigeria, ce sont 240 détenus qui ont été libérés après l’attaque du centre de détention de moyenne sécurité de Kabba dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 septembre, a rapporté Francis Enobore, porte-parole de l’administration pénitentiaire du pays.

Si les recherches sont en cours pour retrouver les détenus évadés, l’identité des assaillants reste pour l’instant inconnue. « Vers 22 h 45 GMT dimanche, des assaillants venus en nombre ont engagé de violents échanges de tirs contre les gardes armés de la prison. Les hommes armés ont ensuite envahi la prison, où se trouvaient 294 personnes en détention, dont 224 en attente d'être jugées », a fait savoir Francis Enobore.

Cette attaque de la prison de Kabba, dans l'Etat de Kogi, au centre du Nigeria, intervient moins de 6 mois après celle survenue dans le sud-est, en avril dernier. Le pays est depuis plus d’une dizaine d’années, la cible de bandes criminelles, responsables d’enlèvements de masse visant des établissements scolaires.

Cette menace s’ajoute à celle des séparatistes militants biafrais. Agissant en tant que force paramilitaire et réclamant l’autonomie de la région du sud-est, ces « indépendantistes » s’opposent dans des conflits violents aux forces de sécurité du Nigeria, provoquant ainsi la mort de plusieurs civils. Dans ce contexte, entre l’Etat islamique, Boko Haram et les groupes indépendantistes, le centre, le sud-est et le nord-ouest du Nigeria sont soumis à des pressions sécuritaires que n’arrive toujours pas à gérer le gouvernement fédéral dirigé par le président Muhammadu Buhari, critiqué pour son bilan dans la lutte anti-terroriste notamment.

Pour rappel, 1844 détenus s’étaient déjà échappés le 5 avril 2021, d'une prison de l'Etat d'Imo, après une attaque perpétrée par des hommes armés.

Dorcas Loba (Stagiaire)


Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Comment créer un service de motos-taxis à la demande

InfographieEcho service motos taxi a la demande