Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires
  • Date de création: 22 mai 2020 18:59

(Agence Ecofin) - Pour aider plusieurs pays dans le monde à faire face aux conséquences du coronavirus, le Fonds monétaire international (FMI) a apporté en urgence une assistance financière de 21 milliards $ à un total de 56 pays dans le monde, dont 13,4 milliards $ pour 30 pays basés en Afrique, selon des données collectées par l'Agence Ecofin. L'appui de près de 3 milliards $ accordé au Maroc ne compte pas ici, car il résulte d'une facilité débloquée par le royaume chérifien depuis plusieurs années.

Si on reconnait que les approbations de ces différentes interventions ont été obtenues dans un temps relativement court (moins de trois mois), il est à noter que cet élan de solidarité est en réalité constitué de prêts plus ou moins souples. Il y a d'une part, la facilité de crédit rapide (FCR) qui a été la plus largement accordée avec un total de 22 pays bénéficiaires pour un montant global de seulement 4,76 milliards $.

La dette rentable a été privilégiée à l’aide peu conditionnée

Bien qu'ayant bénéficié à un nombre plus réduit de pays (9 d'entre eux seulement), l'instrument de financement rapide est celui qui a généré la plus grosse intervention (8,4 milliards $), tandis que l’augmentation de facilité élargie de crédit (FEC) existante a été de seulement 200 millions $. Il apparaît donc que le FMI a dans ce moment de détresse privilégié la mise en place des ressources rentables et à court terme.

En effet, la FCR du FMI permet aux pays qui en bénéficient de résorber rapidement les défis immédiats de balance de paiement. C'est un prêt qui est remboursable au taux d'intérêt de zéro avec une période de grâce de 5 ans et demi. Cependant, le défi c'est que cet argent est libellé en dollars. Au regard des projections actualisées de l'économie mondiale, il y a un risque d'une forte demande du dollar ; ce qui pourrait augmenter sa valeur et déprécier de nombreuses monnaies africaines. Au bout de cinq ans de délai de grâce, il faudra plus de ressources internes à ces pays pour rembourser leurs dettes.

L'instrument de financement rapide lui, est donné à des taux d'intérêt au-dessus de zéro, mais pour un délai de remboursement qui va entre 3,5 ans et 5 ans. Les pays qui en ont bénéficié devront donc trouver la ressource pour le faire durant cette période ; ce qui fragilisera la position extérieure de l'Afrique si les choses ne sont pas revenues à la normale sur le commerce international.

La place de l’Afrique comme relais de croissance post-covid-19 est ignorée

En plus d'alourdir la dette des pays africains, l'aide du FMI reste assez faible, déjà au regard de l'ensemble des engagements budgétaires pris dans le monde (9000 milliards $). Selon certaines analyses, les pays y compris ceux qui sont développés utilisent les mêmes solutions qui ont creusé les inégalités, sans relancer la croissance et le plein emploi pour résoudre cette ultime crise qui est encore plus grave.

Selon des données de l'Institute of International Finance auxquelles l'Agence Ecofin a eu accès, la dette mondiale a augmenté de 14 500 milliards $, rien qu'au cours du premier trimestre 2020. C'est bien plus que les 10 000 milliards $ de toute l'année 2019. Or, pour rembourser cette dette, le monde a besoin d'un vrai relais de croissance qui même avant la crise se trouvait déjà en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Le plaidoyer de l'Agence Ecofin qui n'est pas loin de diverses autres propositions faites par des leaders d'opinion à l'international, serait de placer le FMI au cœur d'une réponse mondiale et égalitaire, et qui permettrait de réduire significativement la dette mondiale tout en libérant tout le potentiel de croissance des pays destinés à soutenir la prochaine étape de développement dans le monde.

Idriss Linge


 
GESTION PUBLIQUE

Covid-19 : Chine et Etats-Unis « au bord d’une nouvelle guerre froide » (diplomatie chinoise)

Covid-19 : le Conseil présidentiel pour l’Afrique appuie les initiatives innovantes africaines et de la diaspora

Réforme du Franc CFA : les parlements africains ne seront pas consultés sur un point essentiel

Le Togo déploie des laboratoires mobiles à l'intérieur du pays pour dépister les cas d’infection

 
AGRO

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

Kenya : l’industrie floricole reprend progressivement ses activités

Afrique du Sud : la volaille américaine poursuit sa percée

Criquets pèlerins : la Banque mondiale apporte un soutien de 500 millions $ aux pays affectés

 
ELECTRICITE

Kenya : cinq entreprises encore en lice pour la construction de la centrale géothermique d’Olkaria VI (140 MW)

Djibouti : le gouvernement valide la construction de la centrale solaire de Bara (30 MW)

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

EIG Global Energy Partners crée un fonds de 1,1 milliard $ pour le développement des énergies renouvelables

 
HYDROCARBURES

Les producteurs nigérians de baryte accusent les compagnies pétrolières de sabotage économique

Côte d’Ivoire : PGS publie les résultats d’une étude sismique améliorée du bloc pétrolier CI-706

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

 
MINES

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

Ghana : Golden Star place 60 employés en quarantaine après la découverte de deux cas positifs au coronavirus

Botswana : Galileo Resources finalise l’acquisition de plusieurs actifs de cuivre

Namibie : Deep South publie une « solide » évaluation économique préliminaire pour le projet de cuivre Haib

 
TELECOM

Le Rwanda se dote d’une agence spatiale dont l’entrée en service est prévue pour juillet

Zambie : MTN injecte 9,8 millions $ dans la mise à niveau de son réseau

Afrique du Sud : Naspers investit 100 millions de rands dans l'agritech

L’Angola accorde à Africell la 4e licence mobile du pays

 
TRANSPORT

Le Rwanda va injecter 152 millions de dollars pour soutenir la compagnie aérienne nationale

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

L’Angola et la Chine signent l’addenda au contrat de construction du nouvel aéroport international de Luanda

Le Cameroun automatise 14 de ses 44 postes de péage routier

 
ENTREPRENDRE

Une start-up nigériane réussit à réaliser 1 million de dollars de revenus avec l’exportation de déchets plastiques

Au Gabon, une jeune entrepreneure réussit à créer une start-up de jus de fruits avec 25 000 FCFA

Côte d’Ivoire, Rita Dro installe des mini-bibliothèques dans les rues pour promouvoir la culture littéraire

La Gabonaise Imoni Romba fait de la confiture d’oseille de Guinée, une plante d’Afrique Centrale et Occidentale

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

Un dispositif automatique de lavage des mains made in Cameroun (Vidéo)

Le marché de la tomate au Nigéria - (Infographie)

Le Bénin est le premier producteur africain de coton - (Infographie)

 
FORMATION

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

Tunisie : Gomycode et Tunisia Jobs lancent le programme « Re-skill, Up-skill » pour former 2000 développeurs

 
COMM

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie

Afrique francophone subsaharienne : le Discop va organiser un marché virtuel pour les acteurs du secteur audiovisuel de la région

Un fonds d’aide à la presse divise les journalistes gabonais

Afrique du Sud : l'éditeur musical Sheer Music Publishing racheté