Ecofin Hydrocarbures

Les exportations nigérianes de pétrole vers l’Inde reculent de 54% en janvier 2017

Les exportations nigérianes de pétrole vers l’Inde reculent de 54% en janvier 2017

(Agence Ecofin) - Les exportations de pétrole du Nigéria vers l’Inde ont reculé de 54% en janvier 2017 en raison des attaques perpétrées sur l’oléoduc Trans Forcados, situé dans la région de Delta du Niger.

La suspension des activités de l’infrastructure l’année dernière avait poussé l’Inde à se tourner vers l’Angola pour ses importations d’or noir. Toutefois, Austin Avuru, le président directeur général de Seplat Petroleum Development Company Plc, l’une des plus grandes compagnies pétrolières du pays, a annoncé le mois passé que l’oléoduc reprendrait ses activités d’ici la fin du deuxième trimestre 2017.

L’Inde est l’un des principaux acheteurs de pétrole nigérian. De 2015 à 2016, le pays a importé environ 23,7 millions de tonnes d’or noir du pays africain, soit 12% de ses importations de pétrole. Le Nigéria exporte aussi quelques 2 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié chaque année en direction de New Delhi.

Outre le pipeline Trans Forcados, plusieurs autres infrastructures pétrolières ont subi des attaques des militants de la région du Delta du Niger. Cette situation a plombé la production d’or noir du pays, qui a reculé de 1,2 millions de barils par jour. Les attaques ont contribué, entre autres, à l’entrée en récession de l’économie nigériane. Le ministre nigérian du pétrole, Emmanuel Kachikwu, a révélé plus tôt cette semaine que le pays avait enregistré un manqué à gagner d’environ 100 milliards $ en 2016 à cause de l’activité des militants de la région du delta du Niger.

Anita Fatunji

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android