Ecofin Agro

L’Afrique de l’ouest doit revoir ses objectifs rizicoles, estime un scientifique

(Agence Ecofin) - L’autosuffisance rizicole, à l’horizon 2025, serait-elle une ambition trop élevée pour les dirigeants ouest-africains ? C’est en tout cas ce que semble penser Ibrahima Hathié, directeur de recherche de l’Initiative prospective agricole et rurale du Sénégal (IPAR). Interrogé sur la question, le scientifique a affirmé que l’objectif, qui nécéssitera une croissance annuelle de la production de l’ordre de 8%, sera difficile à atteindre.

«Au lieu de se fixer des objectifs d’autosuffisance dans un avenir proche, il faut se fixer des objectifs de gain sur la demande de sorte qu’on évolue au fur et à mesure, afin d’atteindre cette autosuffisance sur le long terme.», a-t-il plutôt recommandé. Pour M. Hathié, il conviendrait également que les Etats recentrent leurs efforts sur la formation des producteurs plutôt que de se focaliser sur les intrants.

Cette intervention vient relancer la polémique sur l’autosuffisance rizicole alors qu’un pays comme le Sénégal par exemple affirme vouloir atteindre cet objectif, d’ici l’an prochain.

Aaron Akinocho

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro
LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android