Yaoundé-Genève | 17 avril 2014

Egypte : le ministre de la communication refuse à Vodafone Egypte une augmentation des tarifs

(Agence Ecofin) - Le gouvernement égyptien a décidé d’instaurer une nouvelle taxe sur la recharge téléphonique. Suite à cette décision, Vodafone Egypte a revu ses prix à la hausse de 15%. Ces nouveaux tarifs ont immédiatement suscité plusieurs jours de mécontentement chez la population. Face à cette situation, le ministre des communications égyptien a publié un communiqué pour clarifier la situation.

D’après Atef Helmy, la nouvelle taxe ne doit en aucune manière modifier les prix de communication, d’ailleurs les deux autres opérateurs de téléphonie que sont Mobinil et Etisalat n’ont pas changé leurs tarifs pour autant. L’Autorité nationale de régulation des télécommunications a ajouté qu’aucune taxe supplémentaire n’a été ajoutée sur les cartes de recharge et que les consommateurs n’ont pas à payer plus que les prix standards.

Plus tard, le ministre des communications a rencontré les chefs des entreprises de téléphonie mobile dans les bureaux de l’Anrt. Ils ont discuté des indicateurs de croissance du marché, les récentes stratégies des prix, le maintien de la stabilité du marché et de celle des investissements des compagnies.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android