Ecofin Hydrocarbures

En décembre 2016, la production pétrolière de l’OPEP a chuté à la faveur de l’accord sur la réduction de l’offre globale  

(Agence Ecofin) - Selon une enquête réalisée par l’agence de presse britannique Reuters, la production pétrolière de la zone OPEP a chuté de 34,38 millions de barils par jour en novembre à 34,18 millions de barils en décembre 2016. Un recul favorisé par l’accord de réduction de la production qui a permis d’affecter un quota de réduction à certains producteurs du cartel.

Ce niveau de production est équivalent à celui du mois de mai 2016. Cette baisse de la production est intervenue malgré l’augmentation des exportations de l’Irak, deuxième plus gros exportateur du groupe, et malgré le boom de celles en provenance de la Libye. Bjarne Schieldrop, analyste principal des matières premières chez SEB, a, à ce propos, indiqué que l’augmentation rapide de la production libyenne suscite des inquiétudes. Selon lui, si elle continue sur cette lancée, elle pourrait rendre moins efficaces les efforts fournis par l’organisation.

En outre, Bjarne Schieldrop rappelle qu’il n’y aura pas d’impact conséquent sur les prix du baril. « Nous ne sommes pas suffisamment fixés pour un décollage immédiat des prix. Un obstacle de taille est la très forte production de l'OPEP au quatrième trimestre de 2016 ».

Il faut espérer un ralentissement de la production irakienne pour que la production se stabilise comme souhaité par l’OPEP. En effet, bien qu’ayant donné son accord à la réduction de sa production, l’Irak a décidé de produire plus de pétrole. Ce n’est que la semaine dernière que les autorités ont annoncé renoncer à ce projet.

Olivier de Souza

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android