Ecofin Gestion Publique

Revenu universel : la France en rêve, le Kenya l’expérimente

(Agence Ecofin) - Alors qu’en France, le candidat socialiste à la présidentielle Benoit Hamon a introduit un projet de revenu universel dans son programme politique, au Kenya, l’organisation philanthropique Give Directly met sur pied une expérience unique qui vise à verser à 26 000 jeunes Kenyans, pendant 12 ans, 0,75 $ par jour, soit 50% du revenu moyen dans les zones rurales visées. Des économistes du Massachusetts Institute of Technology et de l’université de Princeton analyseront chaque année les résultats obtenus.

L’organisation (www.givedirectly.org), qui a déjà levé pour cela 23,7 millions de dollars auprès du public et de quelques donateurs, vient de recevoir un renfort de taille avec une contribution de 500 000 $ de la part de Pierre Omidyar, le fondateur d’eBay. «L’idée d’un revenu de base universel gagne du terrain puisque la technologie modifie fondamentalement la nature du travail. (…) Dans de nombreux pays pauvres, en particulier ceux d’Afrique, l’automatisation et la mondialisation créent la perspective d’une désindustrialisation prématurée, où la main-d’œuvre bon marché ne permet pas d’obtenir des emplois manufacturiers stables» soutient M. Omidyar.

Au-delà de cet apport financier, relativement modeste pour la 54e fortune mondiale, le geste apporte à l’initiative de Give Directly un formidable coup de projecteur sur l’intérêt qu’une large partie de la Silicon Valley accorde à l’idée de revenu universel. Ce don peut également être vu comme une caution de la part de Citibank, Visa ou Mastercard, partenaires d’Omidyar Network, la fondation de Pierre Omidyar engagée dans ce projet.


Ecofin Gestion Publique     


LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS