Ecofin Gestion Publique

Ouganda: le président Museveni nomme son fils haut conseiller et en fait son successeur potentiel

(Agence Ecofin) - Réélu pour un nouveau mandat en février 2016, le président ougandais Yoweri Museveni aurait déjà commencé à préparer sa succession. Le chef d’Etat au pouvoir depuis 1986 a nommé, ce mardi 10 janvier, son fils, le général Muhoozi Kainerugaba (photo), à un poste de haut conseiller pour les opérations spéciales.

«Muhoozi Kainerugaba a été désigné haut conseiller du président pour les opérations spéciales et ne dirigera plus les forces spéciales», a déclaré mardi un porte-parole de l’Armée.

Le général Kainerugaba était, jusque-là, le chef des forces spéciales de l'Armée.

Les observateurs estiment que le fils de Yoweri Museveni est ainsi devenu un successeur potentiel de son père.

«Muhoozi va jouer un rôle important dans l'Ouganda post-Museveni, cela ne fait aucun doute. Il ne fait que donner au garçon l'expérience du fonctionnement d'un gouvernement», a déclaré Nicholas Opiyo, commentateur politique et militant.

Le président ougandais qui avait supprimé, en 2005, la limitation des mandats présidentiels, naguère inscrite dans la Constitution, a déjà nommé des membres de sa famille à des postes clés. Son frère, Salim Saleh, est également conseiller présidentiel et son épouse, Janet Museveni, est ministre de l'Education.

Lire aussi:

20/02/2016 - Ouganda: Museveni en tête de la présidentielle, son rival arrêté

25/06/2015 - Ouganda: la police interdit au principal challenger du président Museveni de tenir des meetings

23/09/2014 - Ouganda: Museveni remercie son Premier ministre sur fond de rivalité en vue de la présidentielle

LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance