Yaoundé-Genève | 20 avril 2014

Orange souhaite investir dans 4 pays d’Afrique subsaharienne et 2 du Maghreb

Stéphane Richard, PDG de France Télécom Orange. Stéphane Richard, PDG de France Télécom Orange.

(Agence Ecofin) - France Telecom Orange envisage de doubler son chiffre d’affaires en surfant sur la forte croissance de la téléphonie mobile en Afrique. Dans cette perspective, l’opérateur français envisage de procéder à des investissements au Bénin, au Togo, au Burkina Faso et en Mauritanie. Et pour atteindre les sept milliards d’euros d’ici 2015 il espère également lancer des services en Algérie, en Éthiopie et en Libye.

Pour expliquer le choix porté sur le Bénin, le Togo, le Burkina Faso et la Mauritanie, Elie Girard, le directeur exécutif en charge de la stratégie et du développement de France Télécom a confié à Reuters que c’est « la proximité de ces pays avec les activités existantes d'Orange au Mali et au Sénégal qui les rend plus attractifs ».

Pour l’Algérie, le groupe français est intéressé par son marché des télécoms qu’il présente comme « stratégiquement intéressant parce qu’il est large et sous-développé en infrastructures télécoms ». D’ailleurs, France Télécom s’apprêterait à signer des accords avec des firmes de télécoms algériennes. Pour Elie Girard, il n’est pas question d’investir dans d’énormes acquisitions dans ces différents pays, juste de « poursuivre une stratégie très raisonnable de développement et d'acquisitions, pas à pas, comme nous l'avons fait au cours des 15 dernières années ».

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android