Ecofin Comm
Afrobytes

Voici comment les Africains subsahariens consomment la télé, la radio et les médias digitaux, selon l’étude Africascope 2016

(Agence Ecofin) - Ce 10 octobre 2016, la société Kantar TNS a publié son étude média Africascope en Afrique subsaharienne. Elle permet de comprendre comment la télévision, la radio et l’Internet sont consommés dans 7 pays : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo et Sénégal. L’étude Africascope 2016 analyse aussi les habitudes de consommation des médias chez la population des 15 ans et plus, estimée à 16,8 millions d’individus, dans les 7 pays étudiés.

La télévision est regardée par 15,4 millions de personnes. Le nombre de téléspectateurs a baissé par rapport à 2015, mais le temps quotidien passé devant l’écran a augmenté, passant à 3h31 (+ 16 minutes). Cette durée dépasse les 4 heures au Cameroun et au Gabon. Ces 2 pays frontaliers d’Afrique centrale comptent aussi le plus d’abonnements à une offre de télévision payante, avec respectivement 81% et 87%, alors que la moyenne dans les 7 pays étudiés est de 52%. La Rd Congo et la Côte d’Ivoire ont, quant à elles, le plus grand nombre de téléspectateurs soit 93% de la population de 15 ans et plus. Le Burkina Faso a le plus petit pourcentage : 83%.

Les chaînes de télévision nationales ne sont pas très regardées au Gabon (15%), au Cameroun (29%), en Côte d’Ivoire (35%) et au Mali (35%). Par contre, ces chaînes sont davantage regardées en Rd Congo (57%), au Burkina Faso (60%) et au Sénégal (70%). Dans les 7 pays, les chaînes Tv internationales et panafricaines en tête d’audience sont essentiellement celles dédiées au divertissement (Nollywood Tv, Canal+, Novelas Tv, Trace Africa et Nina Tv). A côté, il y a la chaîne généraliste TV5 Monde ainsi que les chaînes d’information France 24 et Africable.

Sur le média radio, les résultats sont moins bons. D’ailleurs, l’audience et la durée d’écoute sont en recul. En moyenne, 69% des individus de 15 ans et plus écoutent chaque jour la radio (-3 points par rapport à 2015), soit 11,6 millions d’auditeurs. Ils y consacrent, en moyenne, 1h29. L’audience est en chute libre au Cameroun où moins d’une personne sur 2 écoute tous les jours, au moins une radio. Le Mali pourtant se situe à 9 personnes sur 10, pour 2h33 d’écoute quotidienne. Le Burkina Faso est à 2h22. La bonne nouvelle concerne les stations de radio africaines qui se taillent l’essentiel de l’audience (une part moyenne de 78%, avec 52% au Gabon et 92% au Sénégal). La part restante revient, pour l’essentiel, à Radio France Internationale.

Dans la sphère du digital, les Africains sont désormais 7,4 millions d’internautes grâce à la percée du smartphone qui est le premier support utilisé pour se connecter à Internet. Régulièrement, c’est pour consulter les réseaux sociaux (en moyenne 76% des internautes le font au moins une fois par semaine, avec jusqu’à 82% au Sénégal et 81% en Côte d’Ivoire). Les autres activités menées sur Internet sont le chat sur les messageries instantanées WhatsApp ou Messenger (55%), la recherche des informations professionnelles (41%), le téléchargement des fichiers audio ou vidéo (40%) ou encore la consultation des sites d’actualité (40%).

Toutefois, les centres d’intérêt des Africains sur les médias pris globalement sont la musique, l’actualité nationale, africaine ou internationale (77%) et la famille (68%).

Assongmo Necdem


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm
LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android