Ecofin Gestion Publique

Le Ghana a besoin de 21 milliards $ d’investissements pour la construction de 4000 km de chemin de fer

Le Ghana a besoin de 21 milliards $ d’investissements pour la construction de 4000 km de chemin de fer

(Agence Ecofin) - Le secteur ferroviaire au Ghana a besoin d’investissements évalués à environ 21 milliards $ pour la mise en œuvre du projet de plan directeur ferroviaire qui verra la construction de plus de 4000 kilomètres de chemin de fer à travers le pays.

C’est ce qu’a révélé le ministre ghanéen du développement ferroviaire, M. Joe Ghartey lors d’une conférence publique annuelle organisée récemment par la Chambre de commerce et d'industrie Sekondi-Takoradi (STCCI) à Takoradi.

Selon Joe Ghartey, son ministère a été spécialement créé pour assurer le développement rapide d'un réseau ferroviaire moderne au Ghana. Et celui-ci devra relier les principales villes que sont Accra, Kumasi, Sekondi-Takoradi et Tamale au reste de la Pays. Permettant ainsi des mouvements et des flux plus aisés et meilleur marché de marchandises, de fret et de personnes à travers le pays.

Par ailleurs, ce réseau ferroviaire permettra à certains pays enclavés tel que le Burkina Faso d’acheminer plus facilement leurs marchandises vers les ports de Tema et de Takoradi. Ce qui permettra l’expansion de ces ports, tout en attirant d'autres marchandises en vrac, telles que le cacao, le ciment, les produits miniers et pétroliers.

« La mise en œuvre de ces projets prioritaires créera des emplois et facilitera le développement commercial et industriel. Cela stimulera également la croissance économique », a soutenu Joe Ghartey.

Le ministre ghanéen du développement ferroviaire a toutefois indiqué que, pour le moment, 1394 kilomètres du réseau ferroviaire ont été identifiés en tant que projets prioritaires à construire au cours des quatre prochaines années.

A noter que le Ghana dispose d’un réseau ferroviaire d’environ 950 km environ. Il comprend trois lignes principales : celle de la région occidentale (du port de Takoradi à Kumasi, y compris la ligne de desserte Dunkwa-Awaso) ; la ligne de la région orientale (d’Accra à Kumasi, y compris la ligne de desserte Accra-Tema) ; et la centrale (vallée de Huni jusqu’à l’embranchement de Kotoku, y compris la ligne de desserte de l’embranchement d’Achiasi à Kade).

B.K

Lire aussi

05/05/2017 - Au Burkina Faso, le président du Ghana plaide pour la ligne de chemin de fer Accra-Ouagadougou


Ecofin Gestion Publique     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance

GESTION PUBLIQUE TV

BoutonRS