Ecofin Hydrocarbures

Togo : la holding d’Etat Togo Invest Corporation rachète la totalité des actions de Shell

(Agence Ecofin) - Au terme de plusieurs semaines de discussions avec le gouvernement, le groupe anglo-néerlandais Shell a cédé la totalité de ses actifs togolais à la holding d’Etat Togo Invest Corporation.

Le montant exact de la transaction n’a pas été dévoilé mais l’exécutif togolais a garanti à la septantaine de travailleurs que leurs emplois seront sauvegardés jusqu’à l’année prochaine au moins. Après ce délai, il reviendra à la nouvelle équipe dirigeante de donner de nouvelles directives, rapporte le site d’informations en ligne Icilome.

Un départ douloureux pour Shell qui, faut-il l’indiquer, a été poussé vers la sortie par le gouvernement. En effet, après le lancement en 2010 de son plan de désinvestissement dans 21 pays africains, la compagnie pétrolière s’est vue opposer un refus de Lomé de quitter le pays. En fait, l’Etat contrôlait des participations mineures dans la société et avait brandi une clause selon laquelle son avis était nécessaire pour autoriser le départ de Shell.

Dès lors, contrainte de rester dans le pays, la société à décidé d’investir pour saisir plus d’opportunités dans le pays. Des négociations avaient démarré en avril 2016 avec le gouvernement pour favoriser la réalisation de la nouvelle directive du groupe. Après plusieurs semaines de pourparlers, l’Etat togolais s’oppose au projet de Shell, arguant qu’il ne peut plus autoriser un réinvestissement dans les infrastructures « parce qu’elles sont d’ordre stratégique», rappelle 27avril. Il l’a ensuite informé qu’il devra racheter les actions de son partenaire. Ce sera le début d’un bras de fer qui tournera à la faveur du pouvoir togolais et à celui de Togo Invest Corp.

Néanmoins, la holding n’a pas bonne presse au Togo. Dans l’opinion, on parle d’une entité contrôlée par les proches du président Faure Gnassingbé (photo) et qui est presqu’inexistante sur l’échiquier économique national. Après son lancement en 2013, Togo Invest avait notamment promis de réaliser « très rapidement » le chemin de fer reliant la capitale à Cinkassé dans le nord, pour assurer la viabilité du port autonome de Lomé. Mais jusqu’ici, rien n’y fit.

Togo Invest Corp a un capital de départ de 20 milliards F.CFA et compte parmi ses actionnaires le Tycoon nigérian Aliko Dangote.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     


BoutonRS
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android