Ecofin Telecom

MTN, PCCW Global, STC, Telecom Egypt et Telkom vont déployer un câble sous-marin de fibre optique à travers la zone EMEA

(Agence Ecofin) - Les groupes télécoms MTN, PCCW Global, Saudi Telecom Company (STC), Telecom Egypt et Telkom ont signé un accord de partenariat, le 18 avril 2016, pour  former le consortium Africa-1. A travers cette société, ils envisagent de déployer un nouveau système de câble sous-marin de fibre optique long de plus de 12 000 km, qui connectera l’Afrique au Moyen-Orient ainsi qu’aux parties Sud et Centre du continent asiatique. L’infrastructure qui est également baptisée « Africa-1 »  prendra sa source sur les côtes est-africaines, depuis l’Afrique du Sud,  et s’étirera vers l’Egypte, l’Arabie Saoudite, puis le Pakistan.

L'accord de construction et d'entretien de ce nouvel équipement de fibre optique devrait être signé en juin prochain. Il devrait entrer en activité au troisième trimestre de 2017. L’Africa-1 sera doté de 3 paires centrales de fibre optique, construit avec la technologie 100G. L’infrastructure sera équipée pour accueillir plusieurs téraoctets de capacité. A travers son interconnexion aux autres systèmes de câble sous-marin de fibre optique et un accès ouvert à tous les points d’atterrissement, il offrira aux pays connectés un accès à des débits Internet plus élevés, avec une très faible latence. Ce sera un point d’appui au câble SAFE dont la capacité est relativement faible et qui est déjà obsolète. L’Africa-1 devrait également être connecté à l’Europe.

 Pour Homoud M. Alkussayer, le vice-président et chef de l'unité des affaires de gros chez STC, ce nouveau câble est nécessaire parce que «l'Afrique est un marché émergent important avec des possibilités sans cesse croissantes qui découlent des évolutions socio-économiques positives dans de nombreux pays africains. STC est fier de participer à l'Africa-1 et attend avec impatience de travailler à son succès. Nous croyons que grâce à sa connectivité efficace avec le reste du monde, l'Africa-1 peut devenir un facteur important du progrès économique de l'Afrique dans les années à venir ».

«Nous croyons fermement dans le succès potentiel de ce projet en raison de la force de nos partenaires. Tous sont de principaux fournisseurs de services de télécommunications, engagés envers  leurs clients et riches de solides succès. Nous considérons l'Africa-1 comme une extension naturelle pour répondre aux demandes de capacité croissantes du corridor commercial Asie-Afrique avec de meilleurs niveaux de fiabilité pour relier les populations et les entreprises dans le monde des économies à croissance rapide », a déclaré Marc Halbfinger, le directeur général de PCCW Global.

Tamer Gadallah, le directeur général de Telecom Egypt, a souligné que « le marché adressable africain des clients de bande passante de gros est plus prometteur que dans beaucoup d'autres régions. La faiblesse de la bande passante internationale du continent est due à l'absence de nouveaux systèmes, en direction de l’Afrique pour améliorer la compétitivité du marché africain. Le système Africa-1 a un prix supérieur  et une base de qualité supérieure et un design de haute qualité qui lui permettront d'être le prochain système le plus concurrentiel pour servir ce marché diversifié ».

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom
LES PLUS LUS 7 jours
1 mois
6 mois
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android