Yaoundé-Genève | 22 juillet 2014

Burkina Faso: une défaillance logicielle sème la confusion dans les résultats du bac

Burkina Faso: une défaillance logicielle sème la confusion dans les résultats du bac

(Agence Ecofin) - Les résultats du bac, série F3, ont été éprouvants et décevants pour une partie des élèves du lycée technique national El Hadji Aboubacar Sangoulé Lamizana, de Ouagadougou. Les résultats affichés le matin du 6 juillet 2012, pour la grande joie des « admis » qui attendaient leurs attestations, ont été tout simplement annulé, parce que, a-t-on expliqué, le logiciel de calcul avait eu des défaillances et interverti des notes. Après la découverte de l'erreur, les jurés ont affiché un avis explicatif : « Suite à des erreurs constatées sur le logiciel de délibérations du second tour, les proclamations de la série F3 sont annulées et seront reprises demain 11h ».

On s'imagine la confusion qui en a résulté pour ceux qui avaient commencé à manifester leur joie de nouveaux bacheliers. Ces bacheliers déchus, ne voulant pas l'entendre de cette oreille, se sont dirigés vers l'Office du bac où se concertaient les membres des jurys concernés. L'atmosphère tendue a dû être calmée par les parents d'élèves venus à la rescousse, alors que des manifestants faisaient savoir que « si les listes initiales ne sont pas validées, la soirée va tourner au vinaigre ».

Le lendemain, samedi, la police a dû user de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Les résultats auraient finalement été affichés dans la nuit, mais la presse locale affirme que la tension était toujours présente le dimanche. Selon les candidats déchus, c'est l'Office du baccalauréat qui aurait dit aux responsables des jurys concernés que les admis étaient trop nombreux pour une série comme la F3. La panne de logiciel ne serait, dans ce cas, qu'un subterfuge.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android

ARTICLES TELECOM LES PLUS LUS