Ecofin Mines

Tanzanie : l’Etat suspend pour 2 ans l’hebdomadaire Mawio

Tanzanie : l’Etat suspend pour 2 ans l’hebdomadaire Mawio

(Agence Ecofin) - Le gouvernement tanzanien a suspendu pour deux ans, l’hebdomadaire Mawio, pour avoir relayé des accusations liant deux anciens présidents (Jakaya Kikwete et Benjamin Mkapa) à des contrats miniers controversés, dénoncés par un rapport d’audit.

Le rapport, qui estime à 75 milliards d’euros les pertes de la Tanzanie en termes de revenus non déclarés par les compagnies minières depuis 1998, a été commandé par le président John Magufuli.

Le journal Mawio a relayé, jeudi dernier, l’intervention au parlement du député d’opposition Tundi Lissu, qui accuse les deux anciens dirigeants d’être les principaux responsables de ces contrats miniers controversés et demande l’ouverture d’une enquête. Selon les explications du ministère de l’Information, qui a annoncé cette suspension, le journal accuse les deux hommes «alors que les enquêtes de deux commissions mises en place par le président ne les mettent nullement en cause».

«Ni le ministre, ni le gouvernement n'ont le droit de dicter aux journalistes ce qu'ils doivent publier», a réagi le directeur exécutif de Mawio, Said Kubenea.

Pour Clea Kahn-Sriber, responsable Afrique de Reporters sans frontières (RSF), «la décision démontre, s'il en était encore besoin, que le président mène un combat personnel contre les médias qui ne sont pas alignés sur sa politique. C'est une ingérence intolérable et indigne d'un Etat de droit».

Lire aussi

13/06/2017 - Bras de fer entre la Tanzanie et Acacia Mining : de nouvelles accusations contre la compagnie minière

06/03/2017 - Tanzanie : le gouvernement interdit l’exportation des minerais bruts


Ecofin Mines     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines
BoutonRS
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android