Ecofin Hydrocarbures

Shell et Eni demandent à la cour d’annuler l’ordre de renonciation au bloc OPL 245

Shell et Eni demandent à la cour d’annuler l’ordre de renonciation au bloc OPL 245

(Agence Ecofin) - Les géants pétroliers Shell et Eni demandent à la cour d’appel du Nigéria l’annulation de l’ordre relatif au renoncement temporaire au bloc OPL 245 qui est la source du scandale de Malabu.

En effet, Reuters rapporte que Royal Dutch Shell a, dans des documents fournis à la cour, affirmé que la Commission des Crimes financiers et économiques (EFCC) « a mal présenté les faits de sorte à émettre un jugement par défaut qui défavorise les compagnies pétrolières ». La compagnie demande maintenant à ce que « cette décision soit annulée dans l’intérêt de la justice. »

Pour rappel, en 2011, Shell et Eni ont versé dans un compte du gouvernement nigérian, à Londres, 1,3 milliard $ pour acquérir le bloc OPL 245. Par la suite, 70% de ces fonds ont été transférés vers les comptes de Malabu, une compagnie détenue par Dan Etete, ancien ministre du pétrole du Nigéria entre 1995 et 1998. Cette dernière transaction est celle qui a suscité la controverse et poussé l’EFCC à lancer une enquête visant à déterminer l’implication éventuelle « des pots de vins, de l’argent blanchi ou autres procédures frauduleuses».

Le bloc OPL 245 est situé dans la région du Delta du Niger au Nigéria. Il est estimé détenir une capacité d’exploitation de plus de 9 milliards de barils d’or noir.

Anita Fatunji

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android