Yaoundé-Genève | 19 avril 2014

Cameroun : Bharti Airtel, Maroc Telecom, Korea Telecom et Viettel Group veulent la licence 3G

Le ministre camerounais des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam. Le ministre camerounais des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam.

(Agence Ecofin) - Sur les sept entreprises de télécommunications qui avaient été présélectionnées pour l’attribution d’une licence 3G, seules quatre désirent aller jusqu’au bout. Il s’agit de Bharti Airtel, Maroc Telecom, Technologie et système d’information (Korea Telecom) et Viettel Cameroun SARL (Vietnam).

D’après le ministère camerounais des Postes et Télécommunications, ce sont les seules entreprises qui ont effectivement soumis leurs offres au Comité de sélection du troisième opérateur de téléphonie mobile du Minpostel.

L’une des conditions pour postuler à la 3ème licence mobile au Cameroun était d’avoir une surface financière minimale de 200 millions de dollars américains, soit près 100 milliards FCfa.

Le Comité de sélection du troisième opérateur de téléphonie mobile du ministère des Postes et des Télécommunications va donc à présent analyser leurs offres. Il dispose de sept jours à compter du 12 novembre 2012 pour cela. Après l’analyse de ces offres, un autre comité interministériel mis sur pied à cet effet va siéger et procéder à une proposition d’attribution.

C’est depuis juin 2011 que le gouvernement souhaite ouvrir le marché de la téléphonie mobile au Cameroun. Actuellement, Orange Cameroun, Mtn Cameroon et Camtel se partagent le marché de la téléphonie mobile.

L’arrivée d’une autre entreprise titulaire de la licence 3G va probablement entraîner la baisse des tarifs de communication.

App Agence Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android