Ecofin Droits

Les actionnaires d’Arik Air engagent des poursuites contre le gouvernement nigérian et Ethiopian Airlines et réclament 55 millions $

Les actionnaires d’Arik Air engagent des poursuites contre le gouvernement nigérian et Ethiopian Airlines et réclament 55 millions $

(Agence Ecofin) - Suite aux informations relayées récemment par les médias, concernant les négociations en cours entre le gouvernement nigérian et Ethiopian Airlines pour le rachat de Arik Air, les actionnaires de cette compagnie privée nigériane ont décidé d’engager des poursuites judiciaires contre les deux parties suscitées.

En effet, une plainte a été deposée, à cet effet, le 06 septembre dernier auprès de la Haute Cour fédérale du Nigeria, à Lagos, contre Ethiopian Airlines et le ministère fédéral des Transports.

Les actionnaires d’Arik Air exigent la nullité des négociations en cours. Tout en réclamant du gouvernement fédéral du Nigeria et de la compagnie Ethiopian Airlines que leur soit versée la somme de 20 milliards de nairas (environ 55 millions $) à titre de dommages et intérêts, rapporte l’Agence nigériane de presse (NAN).

Pour Chris Ndulue (photo), un des administrateurs d’Arik Air, le ministère fédéral des transports n’avait pas compétence à pour céder la compagnie à Ethiopian Airlines. Et ce, dans la mesure la reprise d’Arik Air par la structure de défaisance du gouvernement nigérian (AMCON), le 08 février 2017, avait fait l’objet d’une opposition dont le procès était toujours en instance.

« Les négociations ont causé des difficultés excessives et des dégâts irréparables à la marque Arik Air et aux discussions d’investissement en cours, ainsi qu’une détresse insupportable aux actionnaires et aux administrateurs de la compagnie aérienne » soutient Chris Ndulue.

Dans leur plainte, les actionnaires de la compagnie privée nigériane ont, par ailleurs, demander à la Haute Cour fédérale du Nigeria de rendre une ordonnance instruisant le procureur général d’ouvrir une enquête sur Ethiopian Airlines quant à une possible immixtion et interférence dans un procès pendant.

BoutonRS
Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android