Ecofin Hydrocarbures

Gabon‭ ‬:‭ ‬l’ex-ministre du Pétrole est interpellé‭

(Agence Ecofin) - La cérémonie de présentation des vœux au chef de l’Etat par les différents corps constitués de la nation il y a une semaine,‭ ‬a préparé les esprits aux actions‭ «‬concrètes concernant l'assainissement des finances publiques,‭ ‬notamment la lutte contre la corruption et toute forme de prévarication‭»‬.‭ ‬Dans‭ ‬la foulée de ce discours du président de la République,‭ ‬les prémices de l‭’‬action publique visant à‭ «‬traduire devant les juridictions compétentes les coupables‭» ‬d'actes d'avilissement du patrimoine de l'Etat,‭ ‬se font jour.

Alors que le gouvernement a été techniquement aménagé dans la soirée du‭ ‬9‭ ‬janvier‭ ‬2016‭ ‬sur proposition du Premier ministre,‭ ‬l’ex-ministre du Pétrole et des hydrocarbures,‭ ‬Etienne Dieudonné Ngoubou‭ (‬photo‭)‬,‭ ‬fraîchement relevé de ses fonctions par décret présidentiel,‭ ‬est interpellé‭ ‬par les forces de sécurité‭ ‬dans la matinée du‭ ‬10‭ ‬janvier et conduit dans les locaux de la direction générale de la recherche pour enquêtes.

La veille,‭ ‬le‭ ‬9‭ ‬janvier,‭ ‬Magloire Ngambia,‭ ‬conseiller du chef de l’Etat et‭ ‬ex-ministre de la Promotion des investissements,‭ ‬des Transports,‭ ‬des‭ ‬Travaux publics,‭ ‬de l’Habitat,‭ ‬du‭ ‬Tourisme et‭ ‬de l’Aménagement du territoire‭ ‬entre‭ ‬2012‭ ‬et‭ ‬2015,‭ ‬a passé une journée dans les locaux de la direction générale de la recherche.

Si rien ne filtre encore des‭ ‬enquêtes diligentées contre ces deux hauts responsables,‭ ‬nombre d’indices montrent que le‭ ‬temps de la reddition des comptes est arrivé et que le‭ ‬moment de rendre gorge approche.‭ ‬Car,‭ ‬selon les propos du chef de l’Etat aux corps constitués,‭ «‬l'assainissement,‭ ‬au-delà du gouvernement,‭ ‬requiert l'investissement de tous ceux qui,‭ ‬dans notre pays,‭ ‬sont investis par la charge de faire respecter l'application des lois et punir ceux qui se plaisent à s'y soustraire‭»‬.

‎«‏La reddition des comptes est une nécessité absolue de l’action publique‭» ‬à laquelle le chef de l’Etat entend y veiller.‭ ‬Emmanuel Issoze Ngondet,‭ ‬le chef du gouvernement,‭ ‬entend‭ «‬avec fermeté,‭ ‬combattre la corruption et traduire devant les juridictions compétentes les coupables‭»‬.

Souvent critiqué ces derniers temps pour son laxisme à l’endroit de certains responsables soupçonnés d’indélicatesses avec le patrimoine de l’Etat,‭ ‬le président de la République semble prendre la mesure de la situation.‭ ‬Aussi souhaite-t-il donner du relief au Document de stratégie nationale de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux‭ (‬SNLCCBC‭)‬ dont s’est doté le pays.‭ ‬Celui-ci vise à‭ «‬réduire significativement le phénomène de la corruption et du blanchiment des capitaux au Gabon et son impact sur le développement‭»‬.‭

Auxence Mengue avec la CNLCEI‭ ‬


Ecofin Hydrocarbures     


BoutonRS
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android